DÉMISSION DU "PRÉFET" DIDIER LALLEMENT

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Alors que sa gestion de cette manifestation est contestée par plusieurs responsables politiques, le préfet de Paris a été interpellé sur place par une riveraine, qui lui explique être “gilet jaune”. Réponse de Didier Lallement: “eh bien, nous ne sommes pas dans le même camp, madame”. 

Le préfet de police vient par ses propos de transgresser le code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale. En cause, l’article R. 434-29 relatif au “devoir de réserve” des fonctionnaires de police.