NON au "Black Friday" (ou vendredi noir)

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


À grands renforts de marketing et de publicités, vendredi 24 novembre avait lieu le "black friday", évidemment non traduit en français et pour cause, "vendredi noir" n'est pas vendeur. Importé des États-Unis en 2014, le principe est de solder les invendus (traduction: 0 pertes). Nous, les consommateurs, nous ruons alors sur les "bonnes affaires". Mais à qui cela profite-t-il? En 1er lieu, à l'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, PDG d'Amazon, qui a engrangé en une seule journée 2,4 milliards de dollars!

Ce vendredi est NOIR: pour l'emploi puisque Amazon nous fait croire qu'il crée de l'emploi (à l'instar des grandes surfaces) mais les chiffres prouvent qu'il en détruit beaucoup plus (librairies, petites boutiques, marchés locaux...). Et je ne vous parle pas des conditions de travail désastreuses en France mais aussi partout dans le monde.   

                         NOIR: pour la planète puisque Amazon transporte ses colis par voies aériennes, maritimes, terrestres avec les consommations énergétiques que cela induit.

                         NOIR: pour la liberté puisque Amazon rachete sans cesse d'autres entreprises, dans dans d'autres secteurs d'activités (e-commerce, clouding, voiture électriques, médias...) et nous conduit inexorablement vers l'entonnoir de ne consommer que dans sa "maison".

je ne vais pas vous abreuver de chiffres mais la situation est alarmante.

alors, la prochaine fois qu'un vendredi noir nous est "imposé", réfléchissons à la réelle utilité de nos dépenses. Ou mieux encore, allons prendre un bol d'air frais en forêt, se retrouver en famille, avec des amis, voir une expo...

soyons cohérents, ne pleurons pas la future fin de notre Terre en participant à sa destruction. Consommons moins mais mieux!

 



yohann compte sur vous aujourd'hui

yohann GEORGET a besoin de votre aide pour sa pétition “Les citoyens consommateurs : NON au "black friday" (ou vendredi noir)”. Rejoignez yohann et 40 signataires.