Diminuer de façon significative la faim dans le Monde

Diminuer de façon significative la faim dans le Monde

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Philippe CUVELIER a lancé cette pétition adressée à Les chefs d'Etat

Que ce soit dans les pays pauvres ou dans les pays riches, chaque jour des personnes meurent de faim.

Sur le site :

https://www.planetoscope.com/mortalite/32-nombre-de-deces-dus-a-la-malnutrition-dans-le-monde.html

Vous verrez que chaque seconde, une personne meure de malnutrition dans le monde.

Pendant que des riches deviennent scandaleusement encore plus riches, d’autres meurent dans l’indifférence la plus totale.

"C’est la faute à pas de chance nous dit-on…"

"Il n’y a pas assez de nourriture pour nourrir tout le monde…."

"Il n'y a rien qu'on puisse faire..."

C’EST FAUX !

Et je vais vous le prouver. Commençons par la présentation d’une invasion :

Le crabe royal du Kamchatka est originaire, comme son nom l’indique, de la mer de Béring entre l’extrême est de la Russie et l’Alaska. Dans son environnement naturel, c’est un maillon au centre de la chaîne alimentaire. De nature vorace, il s’attaque aussi bien aux poissons qu’aux plantes ou aux crustacés mais certains de ses voisins, comme les poissons-loups, le trouvent à leur goût et limitaient son extension.

Mais aujourd’hui, se reproduisant de plus en plus vite, il envahit les mers et les océans.

Si vous vous demandez qui est ce crabe, il est vendu plus de 60 euros le kilo dans nos hypermarchés, alors que les pêcheurs ne reçoivent qu'une misère lorsqu'ils les vendent.

Le crabe royal est devenu un fléau majeur pour la biodiversité il menace la totalité des mers et des océans.

L’histoire commence dans les années 1960. L’URSS fait le choix de venir en aide aux populations particulièrement pauvres de l’extrême orient du pays. Afin de leur fournir du travail et une nouvelle ressource à exploiter, des scientifiques proposent d’introduire dans la mer de Barents des populations de crabes royaux du Kamchatka. On sait alors que l’espèce est vigoureuse, qu’elle s’adapte très bien et surtout qu’elle se vend à très bon prix sur les marchés internationaux. En théorie, l’idée était géniale. Sauf que…

Le crabe royal se reproduit à une telle vitesse et a si peu de prédateurs que sa population augmente de manière endémique.

Une pêche intensive de ce prédateur et son implantation dans d’autres zones bordant des pays où la famine règne, permettrait de nourrir les 800 millions de personnes qui ne mangent pas à leur faim dans le monde.

Évidemment, on me dira : qui va payer pour transporter ses crabes dans les zones les plus pauvres ?

La réponse est simple : taxer les 1% les plus riches de la population. Ceux qui possèdent tellement d’argent qu’en dépensant sans cesse, leurs arrières-arrières-arrières-petits-enfants auront toujours trop d’argent pour pouvoir le compter.

Cette taxe ne se verrait même pas sur le pourcentage de leur fortune. Si des hommes riches peuvent donner 200 millions d’un simple claquement de doigt pour reconstruire Notre Dame de Paris, ils peuvent très bien en faire autant pour  sauver des vies.

Cette taxe peut et doit être mise en place. Ce n’est pas aux pauvres, ni aux classes moyennes de payer pour ça.

Comment forcer nos dirigeants à instaurer cette taxe ?

Très simple : lorsque vous avez connaissance d’un crime ou lorsque vous savez qu’une personne se trouve en danger de mort alors que vous avez la capacité d’intervenir mais que vous ne le faites pas… ça s’appelle : non-assistance à personne en danger.

Les dirigeants qui refuseraient d’instaurer cette taxe sur la fortune pourraient être condamnés par le tribunal pénal de La Haye.

Les politiciens de tous les pays n'ont qu'un seul mot à la bouche : "mondialisation". Sous la pression des ultra-riches, ils veulent mondialiser le profit. Eh bien, qu'ils en assument les conséquences, à savoir qu'ils prennent les profits ET les problèmes qui vont avec. Ils veulent l'argent ? Alors ils règlent les problèmes du Monde... comme : la Famine !

Avec l’argent de cette taxe, et en urgence, on procéderait à la création d’élevage de Crabes Royaux au large des pays les plus pauvres et des bateaux seraient achetés et des personnes seraient formées à la conduite et à l’utilisation de ces bateaux. Les élevages seraient créés de manière responsable en respectant la biodiversité marine. Des espèces mangées par les crabes seront-elles-aussi introduites afin qu’un équilibre naturel s’établisse.

Dans les zones où les crabes détruisent tout sur leur passage, une pêche intensive permettrait de limiter leur prolifération. Et, si des crabes sont envoyés pour atterrir sur les tables de tous les restaurants de la planète, ils peuvent être envoyés là où les gens meurent de faim.

Voici le thème de cette pétition : créer une taxe sur la fortune des 1 % les plus riches de la planète, qui ont tant d’argent qu’ils ne savent plus quoi en faire et utiliser cet argent collecté pour financer ce plan alimentaire mondial.

Que chaque dirigeant et responsable politique mettent en place cette taxe et, en cas de refus, une plainte sera déposée contre eux au tribunal pénal international de La Haye pour : Non-assistance à personne en danger. Amenant à une déchéance immédiate du droit de gouverner et d’être éligible politiquement. Les peuples eux-mêmes peuvent participer à ce projet en n’élisant aucun gouvernant qui refuserait de créer cette taxe.

Signez cette pétition en grand nombre. Celle-ci sera relayée auprès de tous les dirigeants des pays. En commençant par la France. Sans réponse de la part du Président Français Macron, il sera le premier contre qui une plainte sera déposée. Sachant qu’en France aussi, des personnes meurent de faim et vivent sans un toit au-dessus de leur tête.

Une fois signée en grand nombre, cette pétition sera remise à Monsieur Macron et aux autres chefs d'états. Et, chaque 24 heures, sans réactions de leur part, je leur communiquerai, AINSI QU'AU MÉDIAS, le nombre de personnes décédées par leur faute, la veille.

De cette façon, ils devront répondre de leurs actes devant le Monde entier. Et, je doute qu'ils y survivent. Car AUCUNE, aucune excuse ne pourra justifier leur immobilisme.

Une fois cette taxe instaurée, je me propose d'organiser ce plan, ambitieux, mais réaliste. Pour ce faire, je m'adresse aux chefs d'états : la balle est dans votre camp.

Philippe Cuvelier - Écrivain.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !