Une équipe pour la France ! Pas un homme ou un parti.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Je suggère que cette élection soit celle d’une équipe identifiée et non celle d’un homme ou d’un parti.

Une équipe qui transcende les clichés éculés de droite, de gauche et du centre.Une équipe qui dépasse l’appropriation partisane des leviers du « pouvoir » et qui conduise une politique dont l’aboutissement ne sera pas le remplacement d’une oligarchie par une autre.

J'aspire à la « coopéraction » de ceux que j’appellerai les « progressistes » de tous bords.

Ceux qui ont, à minima, une vision prospective sur les 20 années à venir et qui sont en capacité de mettre en œuvre, ensemble, une programmation à court, moyen et long terme.

Cette équipe saura respecter les électeurs en développant une pédagogie de l’action politique par l’exposition claire des orientations et des choix qu’elle sera amenée à faire.

Restant à l’écoute des femmes et des hommes de France en les consultants régulièrement.

Ainsi à la lecture des propositions et « programmes » des différents candidats au regard de mes attentes :

·        Pour une France inscrite dans une Europe et dans le Monde, retrouvant un rôle d’impulsion pour une politique humaniste et respectueuses des citoyens.

·        Pour une prise de conscience que notre planète est « une » et qu’écologie et économie sont indissociables.

·        Pour que le travail reste une valeur positive de reconnaissance sociale.

·        Pour que chacun dispose de ressources suffisantes pour pourvoir à ses besoins.

 Voici à mon grand étonnement, mon constat :

Arrivent en tête les propositions et la démarche pour l’avenir, élaborées par le travail de fond des personnes mobilisées dans la « France Insoumises », que porte Jean-Luc Mélenchon.

Certains, comme, la candidate de la « primaire.org », Charlotte Marchandise, sont dans une démarche de réflexion et de construction d’une réponse alternative qui va dans le même sens.

Tous les autres n’ont dans leur « programme » qu’une série de mesures de court terme répondant au contexte et aux réactions émotionnelles du moment. C’est le cas de François Fillon et de Benoît Hamon, emprisonnés dans leurs querelles de clan ou de marine Le Pen qui attise les peurs et manie la contre vérité. Mais aussi d’Emmanuel Macron qui a amorcé avec « En Marche » une démarche d’écoute et de dialogue avec des françaises et des français qui n’a abouti qu’à des propositions destinées à ratisser large.

Pour les verts, Yannick Jadot présente de nouveaux les axes pertinents et essentiels de l’approche portée par EELV. Ces axes écologiques sont désormais plus ou moins repris par les différents candidats.

 Mais le seul programme qui les intègre dans la cohérence de son projet global pour la France, c’est encore celui de la France insoumise.

 Que les autres candidats me le pardonnent, leur expression est essentielle, mais cela ne fait pas programme. Il leur sera indispensable de débattre avec « l’équipe » en place pour enrichir les actions de leur éclairage.

 

Quelle forme mon « utopie » devrait prendre, dans le contexte, Vème République, de l’élection actuelle :

L’affichage et l’affirmation que cette élection est celle d’une équipe, hors des clivages politiques anciens et actuels !

Cette équipe doit se rejoindre, autour « d’une certaine idée de la France », comme moteur d’un monde respectueux des femmes et des hommes ; « l’idéal démocratique », qui propose aux autres nations une approche coopérée pour un développement économique soutenable ; « l’idéal écologique » respectueux de la planète, du vivant comme de ses habitants.

Voici la composition que je propose :

1- PRESIDENT : Jean Luc MELENCHON

Responsable de la conduite et de la réalisation du programme présenté dans cette perspective tracée sur l’avenir. Chargé de la cohérence de l’action du gouvernement, de la parole de la France à l’échelle internationale, de l’information et du dialogue avec les français…

2- PREMIER MINISTRE :  Benoît HAMON (dégagé des entraves du PS)

Chargé de la mise en œuvre sur le court terme du programme présenté, de l’animation et de la coordination de l’équipe ministérielle, du dialogue avec les parlements…dont la mise en place d’une assemblée constituante.

3- MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE L’ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (incluant la politique de recherche): Yannick JADOT

Responsable de la planification écologique, du développement économique

4- MINISTRE DE LA FORMATION « INITIALE+PROFESSIONNELLE+CONTINUE) : Charlotte MARCHANDISE

Chargé de la mise en oeuvre d’un système de formation tout au long de la vie.

Il y a lieu également de compléter des femmes ou des hommes qui seront en charge des responsabilités suivantes et dont l’intégration dans l’équipe, résultera de l’ouverture, de la compétence, et de l’engagement.

5- SANTE, ACTION SOCIALE : (politique de santé, tutelle du système d’assurance maladie universelle, système de retraite par répartition, politique de lutte contre la pauvreté, politique du logement, politique d’accueil des réfugiés…) Pierre Laurent?

6- CULTURE : D’hier à aujourd’hui pour le rayonnement de demain – accès- expression - création

7- JUSTICE : Dans son périmètre actuel avec un axe fort de développement de la partie éducatives et réinsertion pour les détenus.

8- INTERIEUR : compétences actuelles (polices, collectivités locales, respect de la laïcité)

9- ARMEE : avec un objectif de construction d’une force européenne et de maintien des compétences et des moyens

10- AFFAIRES ETRANGERES : dont les relations européennes

11- FINANCES, BUDGET, EVALUATION : un ministère technique en charge bien sûr de la lutte contre la fraude et la corruption…)

 

Ces onze coéquipiers pour la France doivent être présentés aux Français par celui qui sera l’animateur et le pilote, « candidat, Président, selon le principe de cette élection sous la Vème république ».

Les Français éliront donc en connaissance de cause une équipe !

Il n’y aura pas d’autres ministères. Pour la mise en œuvre des politiques dont elle aura la charge cette équipe pourra s’adjoindre des secrétaires d’Etat pour suivre piloter des sous-secteurs cohérents nécessitant notamment un travail transversal (exemple : secrétariat au « logement » rattaché au ministère des affaires sociales mais articulé avec le ministère de l’économie, de l’écologie et du développement durable. Ce secrétaire d’Etat pilote donc un groupe interministériel de travail et d’actions).

 Quelques remarques importantes pour la crédibilité de cette utopie

1-Le Chef d’équipe s’engage à avoir vérifié, la probité, l’honnêteté, l’absence de condamnation relevant de l’interdiction d’occuper un emploi public de ses équipiers.

2- Chaque équipier renonce à tout mandat électif, même de premier rang dès sa prise de fonction.

3- Il signe un engagement garantissant des conflits d’intérêts en renonçant d’exercer une activité de conseil directement ou indirectement pendant l’exercice de ses fonctions gouvernementales et durant les 3 ans de la cessation de ces dernières.

4- Les participants à cette équipe qui s’impliqueraient directement ou indirectement pour appuyer un parti ou des candidats aux élections législatives devront quitter l’équipe gouvernementale.

5-Les partis politiques présenteront seuls, sans soutien direct ou indirect d’aucun membres de cette équipe gouvernementale, des candidats aux législatives et sénatoriales à venir.

 Victor Hugo a dit : « l’utopie est la vérité de demain », cette proposition est mon utopie !

A demain

Cordialement

Alain Ribager



alain compte sur vous aujourd'hui

alain RIBAGER a besoin de votre aide pour sa pétition “les candidats à la Présidentielle: Une équipe pour la France ! Pas un homme ou un parti.”. Rejoignez alain et 13 signataires.