La disparition du sport amateur est en route

0 a signé. Prochain objectif : 200 !

Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

AGISSONS POUR EMPÊCHER CETTE CATASTROPHE.

Ce que nous avons enduré, nous les sportifs, pendant cette crise sanitaire, nous le vivrons au quotidien dans quelques années : une pratique sportive restreinte, pas ou peu de rassemblements, fin des compétitions amateurs, mort des clubs, érosion du tissus associatif au profit d’organisations privées, réduisant ainsi l’accès au sport pour tous.

Le sport amateur est en train de disparaitre. Si nous ne réagissons pas, nous assisterons à la mort lente et discrète de nombreuses associations et organisations sportives : 

  • Cyclisme, Football, Athlétisme, sports Co, sports individuels, tous les sports sont concernés; il n’y a pas une semaine sans un article de presse faisant état de la disparition lente des clubs, de l’agonie des associations sportives ou des compétitions amateurs.
  • Durant ces 15 mois de crise sanitaires, de privations, de frustrations, de sédentarité imposée, le gouvernement à systématiquement et méthodiquement bloqué toute les propositions de reprise du sport amateur.

--- CETTE CATASTROPHE EST VOULUE ET PROGRAMMÉE ---

Si on peut comprendre que le COVID-19 a justifié une grande partie des mesures sanitaires prises pour nous protéger, on peut se poser la question pourquoi le sport a été systématiquement le grand oublié, négligé, écarté des mesures gouvernementales ?

Tout simplement parce que le sport amateur n’est plus une priorité du gouvernement.  Le choc inédit de la pandémie a montré ce que le gouvernement prépare depuis plusieurs années: faire disparaitre le sport amateur de la politique sportive du pays:

  • Le ministère des sports est rétrogradé au niveau de « ministère délégué » sous la tutelle de l’éducation Nationale. C’est la dernière étape avant une suppression du ministère, déjà remplacé par l’ANS (Agence Nationale du Sport ) comme le rapportent un groupe de parlementaires .
  • Les dernières modifications du code du sport et la création d’une Agence Nationale du Sport ont clairement redéfini la politique sportive du pays, pour favoriser les JO2024, le sport de haut niveau et le sport scolaire, laissant de côté le sport amateur.
  • La réponse négative de la ministre des sports à une reprise du sport amateur est révélatrice du manque d’intérêt et de la méconnaissance totale du sport amateur.
  • Pilotées désormais par l' ANS, certaines fédérations sportives n’hésitent plus à soutenir uniquement la performance et le au haut niveau, laissant de côté les milliers de licenciés qui œuvrent dans les petits clubs amateurs qui offrent du sport pour tous,  forment et détectent les futurs champions.

-------------- QUELLES CONSÉQUENCES ? --------------

La disparition du sport amateur est en route et tous les sports sont concernés, car avec moins d’adhérents, moins de bénévoles, moins de compétitions donc moins de finances et moins de service offert aux adhérents, c’est la disparition des petits clubs et associations sportives qui se profile:

  • Finies les compétitions amateurs du weekend qui permettaient à tous les sportifs de se retrouver, de faire fonctionner les structures, et apporter au passage un peu d’animation locale.
  • Finis les entrainements en semaine qui permettaient de créer du lien social en plus d’une activité sportive bénéfique aussi pour la santé.

La disparition des associations, des organisations festives et sportives, l’érosion du tissu associatif auront aussi des conséquences dramatiques pour les territoires, comme la perte d’image, l’impact économique sur l’emploi et surtout la cohésion sociale que l’on vante depuis tant de décennies

Désormais pour pratiquer du sport il faudra viser la performance.

  • L’ Agence Nationale du Sport supplante de ministère des sports et cible prioritairement les JO2024 et la haute performance
  • Il faudra s’aligner sur les règles toujours plus complexes et coûteuses édictées par les fédérations, qui n’oublieront pas au passage de vous racketter d’une licence toujours plus chère.

Cette nouvelle politique sportive ne nous fait pas rêver.

Si pour certains sportifs  le sport est avant tout le plaisir de la performance, pour la plupart d'entre nous c’est le plaisir de l’effort partagé avec un groupe d’amis, de collègues pour un moment de convivialité.

C’est ça le sport amateur, c’est cette diversité que nous voulons préserver.

-------------- NOTRE ACTION --------------

Le gouvernement est resté complètement sourd à tous les appels lancés durant cette pandémie, mais nous pouvons faire changer les choses.

Pour remettre le sport au cœur de la politique publique, nous demandons à chaque candidat à l’élection présidentielle de s’engager à créer un ministère des Sports de plein exercice, rattaché directement au Premier Ministre et doté d’un budget suffisant pour mettre en place une nouvelle politique sportive digne de notre pays.

 

Le sport en France n’est pas une anecdote ou un passe-temps.

C'est un pan de notre économie avec 35 Millions de pratiquants dont 17 Millions de licenciés et 6 millions d'adhérents aux salles de sport, 450 000 emplois et 330 000 clubs et associations.

Le sport en France c’est une partie de notre patrimoine commun, c’est une richesse de diversité que nous ne pouvons par ignorer, que les candidats ne peuvent pas ignorer.

Nous sommes des millions, nous sommes le sport Français, alors unissons  nous pour faire grandir cette pétition et faire (re)vivre le sport en France.

--- IMPORTANT --- 

Je m'engage à quoi en signant la pétition ?

Votre signature sera prise en compte uniquement après validation de l'email de confirmation :

  • Vérifiez bien votre boite mail ou les indésirables
  • et cliquez sur le bouton de validation contenu dans l’ e-mail.

-----

Le collectif #Le Sport Est Essentiel

Rejoignez nous sur www.lesportestessentiel.org sur Facebook et Twitter et Linkedin