Pétition fermée

Considérons les habitants des banlieues comme des citoyens à part entière !

Cette pétition avait 59 signataires


Il paraît qu'il y a une France de ceux qui se lèvent tôt ; une France où certains travaillent plus pour gagner plus ; une France où un revenu universel mettrait en difficulté la pauvreté ; une France de l'ISF et une France du RSA ; une France d'assistantes parlementaires rétribuées à hauteur de 5500 euros bruts par mois en l'effectuant par le télétravail ; une France où des migrants travaillent au noir, tandis que d'autres blanchissent leur capital en le migrant en Suisse.

Peut-être ...

Mais moi je ne vois qu'une circonvolution de mots qui tentent de Trumper les uns contre les autres. Il serait grand temps que les politiques se dégonflent (pour une fois qu'on leur demande) pour qu'ils redescendent sur Terre au milieu de leurs semblables. "Les Français ont faim" aurait-on affirmé à Marie Antoinette, qui aurait rétorqué "Qu'ils mangent du pain" ; ce à quoi on lui aurait répondu "Ils n'en ont pas !" ; méprisante elle aurait répondu "S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent des Brioches". Cette réponse qui vient continuellement aux Français, cette réponse malheureuse qui résonne sans cesse et qui aura l'effet d'un battement d'aile de papillon, de Versailles au Monde entier en passant par la Bastille. A force de répondre avec mépris aux souffrances d'une France à l'agonie, le peuple crie famine, non pas qu'il meurt de faim - quoi que - mais il meurt en raison d'un manque d'ambition pour la cause générale. Il meurt parce que la prévision a pris la place à la vision : la vision d'une société plus juste ; plus ambitieuse ; plus talentueuse ! Et il meurt surtout par une dépression généralisée.

Le Politique n'est donc plus le visionnaire, mais bien "le prévisionniste" malheureux où l'unique mission consisterait à gérer et entretenir "notre" patrimoine qui se consomme et se consume. Triste réalité.

Notre petit empire va de mal en pis.

Alors, à l'impuissance d'inverser l'équation de la dette, on cherche et on trouve des phénomènes sociétaux, plus ou moins graves. Burkina or not Burkini ; Mariage pour tous ou manifs pour tous ; Crèches or not crèches dans les écoles; Chichas réservés aux hommes ou Chichon dépénalisé ? Voiture pair ou voiture impair ? Nabila ou Loana ?

Marine ou Mélenchon ? Fillon ou Hamon ? Et Bayrou, il y va Bayrou ? Qui sera le prochain Bachelor ? Marine tapez 1 ; Mélenchon tapez 2 ; Fillon tapez 3 ; Macron tapez 4 et Bayrou, tapez lui dessus. Comme d'habitude ... (Prix d'un appel non surtaxé de 3,99 euros/min). Alors, c'est lequel vot'sauveur suprême ? Moi j'ai choisi le mien !

Tandis que la démocratie est chaque jour en danger, le pouvoir d'achat des ménages baisse et l'inflation flambe, comme la dette publique ! Ça fait beaucoup, beaucoup ...

Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien se dit le type qui tombe d'une tour nous raconte un film. L'important c'est pas la chute, mais l'atterrissage.

Alors dépêchez-vous, car les grilles du palais ne sont pas loin d'être à nouveau abîmées. Car les Français se lèvent toujours tôt. Et tôt ou tard ils se lèvent vraiment ...

Allez de l'ambition pour la France et les Français !



BELARBI compte sur vous aujourd'hui

BELARBI BELKACEM a besoin de votre aide pour sa pétition “Les candidats à l'éléction présidentielle: Considérons les habitants des banlieues comme des citoyens à part entière !”. Rejoignez BELARBI et 58 signataires.