Justice pour Fouzia et ses trois enfants

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Ce visage ne vous dit peut être rien … et pourtant ! Il est l’auteur du quadruple meurtre de Saint Paul trois châteaux, une petite ville située dans la Drôme. Le 24 juin 2013, Abdelkarim El Kadaoui a sauvagement tué sa femme Fouzia de 47 coups de couteau ainsi que ses trois enfants, par strangulation et asphyxie. A l’heure actuelle, il reste toujours introuvable.

Au regard de l’enquête, AbdelKarim El Kadaoui n’aurait pas supporté la demande de divorce de Fouzia, elle qui avait eu le courage de mettre fin à 10 années de violences physiques et morales. Elle avait d’ailleurs fait une main courante en 2006 mais il n’y avait pas eu de suite. « Un jour, il me tuera » avait-elle dit à sa mère qui avait sans cesse encourager sa fille à le quitter. Une prémonition ? En tout cas, c’est le 24 juin 2013 qu’AbdelKarim a décidé de commettre l’irréparable en tuant Fouzia à l’arme blanche au domicile de la mère de celle-ci. On suppose que la fillette de 8 ans a voulu aidé sa mère au regard de ses blessures puisqu’il lui manquait trois doigts. En tout cas, le père n’a pas épargné ses enfants puisqu’ils ont été découverts morts dans sa voiture.

D’après les enquêteurs, il a quitté la France dans les jours qui ont suivi le drame. Abdel Karim El Kadaoui s’est déguisé en femme pour quitter Saint Paul Trois Châteaux. Il s’est caché à Bollène, puis a filé en Espagne et a pris le bateau pour le Maroc. D’ailleurs, les enquêteurs avaient réussi à le localiser au Maroc mais une crise diplomatique avait éclaté avec la France en mars 2014, ils n’ont donc pas pu se rendre sur place avec le juge d’instruction.

Ils sont persuadés qu’Abdel Karim El Kadaoui ait bénéficié d’une aide familiale notamment deux frères auraient joué un rôle important. Tout d’abord, les deux frères auraient fait de longs séjours au Maroc dans les mois qui ont suivi le drame. L’un d’eux, y a crée une société de téléphonie dont les recettes permettraient de faire vivre Abdel Karim et il aurait acheté une voiture en France en donnant une fausse identité puis l’aurait acheminé au Maroc. Sans oublier, les multiples propriétés que possèdent sa famille sur place. Mais ces proches ne peuvent pas être poursuivis en justice puisqu’ils bénéficient de « l’immunité familiale ».


Ce jeudi 9 novembre 2017, a eu lieu le procès d’AbdelKarim El Kadaoui à la Cour d’Assises de Valence. Il a été reconnu coupable d’avoir tué sa femme Fouzia (29 ans) et ses trois enfants, Ayoub (9 ans), Omayma (8 ans), Yasmine (2 ans). Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sureté de 22 ans. Le mandat d’arrêt européen a été prolongé.

Selon l’avocate de la partie civile Nadia El Bouroumi, il était nécessaire que cette audience ait lieu pour obtenir un arrêt de Cour d’Assises permettant la mise en exécution du mandat d’arrêt européen au Maroc.

Comme vous avez pu le constater, l’affaire est pratiquement passée sous silence par la presse nationale et internationale. Nous vous invitons à signer cette pétition pour qu’elle fasse avancer l’enquête, qu’elle puisse alerter les autorités afin d’aboutir à une coopération franco-marocaine et SURTOUT, que cette histoire ne tombe pas dans l’oubli.

A la mémoire de Fouzia et ses trois enfants, nous vous oublions pas. #Justicepourfouziaetsestroisenfants

Source : le dauphiné , le Parisien



Les compte sur vous aujourd'hui

Les PROCHES a besoin de votre aide pour sa pétition “Les autorités françaises et marocaines: Justice pour Fouzia et ses trois enfants”. Rejoignez Les et 1 111 signataires.