Adressée à Ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn et 8 autres

Les allergies sévères tuent et excluent... Agnès Buzyn, aidez-nous !

Dans l'Ain, en Novembre 2014,  le petit Matthias, sévèrement allergique au lait, s'est senti mal, après avoir pris son repas à la cantine.

Victime d'un choc anaphylactique,
son état s'est rapidement dégradé et il est décédé à 9 ans !

Les bons gestes ont peut-être été faits, peut-être dans les bons délais... peut-être pas.

Je n'accuse et ne juge personne... mais je sais que les allergies sévères nécessitent un cadre, actuellement bancale et fragile.

Les allergies sont méconnues par la population en général et les gestes qui sauvent non maîtrisés par les professionnels en contact avec des enfants ou des adultes allergiques !

Bon nombre de chocs anaphylactiques et de décès pourraient être évités, si les précautions d'usage étaient connues et prises...et si les gestes de première urgence étaient dispensés correctement, et à temps par des personnes formées et informées.

Je suis moi-même maman d'un petit garçon souffrant d'allergies alimentaires sévères : Hugo.

Il a le même âge que Matthias...
et beaucoup d'allergies en plus, ce qui multiplie encore les risques...et notre stress en tant que parents !

Nous n'avons pas envie de le perdre à cause de la négligence et de l'indifférence générale. Nous voulons alléger cette épée de Damoclès qui pèse lourd au dessus de sa tête !

Hugo et Matthias ne sont pas des "cas' uniques" en France.

Les allergies ne cessent de croître dans les pays industrialisés,  et l'OMS prévoit qu'une personne sur deux sera allergique d'ici à 2050 !

Demain vous serez peut-être vous-mêmes touchés par ce problème, ou bien vos enfants, vos petits-enfants, à qui vous tenez plus que tout.

Oui, les allergies peuvent tuer, et aujourd'hui peu de gens en sont conscients... 

Une centaine de personnes meure chaque année
en France à cause d'allergies alimentaires ou au venin d'hyménoptères.

Les allergies excluent et isolent dans l'indifférence totale.

L'allergie ne se voit pas mais elle est vécue comme un handicap par ceux qui en souffrent : un "handicap social".

Ils sont trop souvent jugés à tort, par ignorance, et exclus de nombreuses situations.

Trouver un moyen de garde pour son enfant allergique en bas âge, le faire "accepter" à la cantine scolaire ou accéder à d'autres services publics peut s'avérer être un vrai parcours du combattant.
On sent qu'on dérange, on a (trop) souvent l'impression que notre présence n'est pas légitime, ou pas souhaitée.
Les personnes allergiques et les parents d'enfants allergiques sont trop souvent perçus comme des mythomanes, des hypocondriaques "qui en rajoutent", qui font des manières, ou encore comme des illuminés qui suivent une mode.

Dans un pays où l'on défend la laïcité, l'égalité et la fraternité, il est incroyable que le quotidien des allergiques soit aussi compliqué, qu'ils soient voués à eux-mêmes, sans aucune forme d'aide, mais qu'ils soient aussi souvent exclus et mis en danger !

Il y a un manque crucial d'information et de soutien de la part des pouvoirs publics à ce sujet et le changement s'impose !

Je demande donc principalement à Madame Buzyn une information de la population sur les allergies :

Comment elles se manifestent, pourquoi ? Quelle est la différence entre une allergie et une intolérance ? Quelles précautions prendre lors d'un repas et dans d'autres situations ? Quels sont les risques pour les allergiques ? Comment reconnaître les signes d'une réaction grave ? Que faire dans ces cas-là ?

Et surtout une information pour couper court aux préjugés et peut-être sauver des vies !

L'allergie sévère est une pathologie qui tue, d'autant plus si les personnes susceptibles d'intervenir lors d'une réaction sévère ne sont pas en mesure d'en reconnaître les symptômes...

Je demande donc également à Madame Buzyn la formation systématique de certains professionnels aux précautions à prendre et aux gestes d'urgence...

Les allergiques doivent pouvoir vivre, en bénéficiant des mêmes commodités que les autres, tout simplement, sans toujours avoir à se justifier, sans toujours avoir l'impression de déranger, sans se considérer en danger ou en sursis à chaque instant de leur vie !

N'attendons pas qu'il arrive d'autres drames, comme en novembre 2014, avec le petit Matthias pour agir !

Cette pétition a vu le jour il y a plus de 2 ans et depuis, je n'ai eu qu'une réponse bien insatisfaisante  de la part d'un sous-sous-sous cabinet du Ministère de la Santé sous la responsabilité à l'époque de Mme Touraine !!!

Notre nouveau gouvernement a été élu sur la base d'une promesse, celle d'une France plus dynamique, d'une France en marche.
S'il vous plaît Madame Buzyn, marchons ensemble pour les personnes allergiques, en particulier les enfants !
Je n'abandonnerai pas !

Je me bats au quotidien depuis plus de 11 ans pour mon fils, pour qu'il puisse vivre sa vie d'enfant et devenir un adulte épanoui et en vie. Je me battrai pour tous les allergiques aussi longtemps qu'il le faudra !!!

Merci par avance à tous ceux qui signeront cette pétition, et qui me soutiendront dans ma démarche.

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre des solidarités et de la santé
    Agnès Buzyn
  • Directeur du Cabinet de la Ministre des Solidarités et de la Santé
    Gilles De Margerie
  • Directeur adjoint du cabinet Santé
    Yann Bubien
  • Directrice adjointe Solidarités
    Aude Muscatelli
  • Cheffe du cabinet
    Sophie Ferracci
  • Président du Haut Conseil de la Santé
    Roger SALAMON
  • Président de l'Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale
    Jérôme VIGNON
  • Jean-Philippe VINQUANT
  • Directeur Général de l'ANSP (Agence Nationale de Santé Publique)
    François Bourdillon


sabot NELLY a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 13 948 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




sabot compte sur vous aujourd'hui

sabot NELLY a besoin de votre aide pour sa pétition “Les allergies sévères tuent et excluent ! Agnès Buzyn aidez-nous, en communiquant sur cette problématique !”. Rejoignez sabot et 13 947 signataires.