La révolution par les urnes

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Près de 50 % des électeurs se déclarent aujourd'hui indécis pour l'élection Présidentielle, faute de trouver auprès des candidats déclarés un ou des motifs de choisir l'un d'entre eux par une totale adhésion. Or, la loi No. 2014-172 du 21 février 2014 a complété le 3eme alinéa de l'art.L65 du code électoral. Les bulletins blancs sont maintenant décomptés séparément, différenciés des bulletins nuls et annexés au procès verbal des résultats. En conséquence, si ils ne sont pas encore pris en compte pour la détermination des suffrages exprimés, ils deviennent cependant un moyen de manifester un désaccord, voir un refus de continuer à accepter la dégradation des mœurs politiques actuelles.

Déjà, en 2012, alors qu'ils n'étaient pas comptés, 701 190 bulletins blancs ont été glissés dans les urnes par les électeurs voulant ainsi signifier une alerte aux élus. Alors, puisqu'ils sont maintenant comptés, saisissons cette opportunité exceptionnelle de l'élection Présidentielle pour faire une révolution citoyenne. Révoltons nous contre la dégradation continue de notre démocratie avec de très nombreux bulletins blancs dès le premier tour. Les candidats seront contraints   de s'interroger sur un très fort désaveu provoqué par la politique conduite et les privilèges qui en découlent.

Pour la toute première fois, une menace d'abstention massive se profile pour cette 10eme élection Présidentielle au suffrage universel. Le silence ne saurait être assimilé à une demande de restauration de la démocratie bien malmenée, le vote blanc si ! Enfin, très nombreux, ils peuvent faire pression pour que  dorénavant le vote blanc soit pris en compte dans les suffrages exprimés. Il suffit d'une modification de la loi électoral promise depuis longtemps !

 



claude compte sur vous aujourd'hui

claude GRÉBONVAL a besoin de votre aide pour sa pétition “les abstentionistes et les indécis: La révolution par les urnes”. Rejoignez claude et 52 signataires.