Sur la commune du Tilleul, sauvons un magnifique espace naturel!

Sur la commune du Tilleul, sauvons un magnifique espace naturel!

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Audrey LEVASSEUR a lancé cette pétition adressée à Les 54 maires de la communauté urbaine le Havre Seine Métropole

Un projet d’aménagement menace directement un très bel espace naturel: la zone des Servains sur la commune du Tilleul, à quelques kilomètres du Havre.  


Du fait de la vétusté des anciennes installations, il est nécessaire de construire une nouvelle station d'épuration pour répondre aux besoins des populations situées dans les communes du Tilleul, de Beaurepaire et de la Poterie-Cap d’Antifer.


Cependant, bien que plusieurs sites aient été évoqués, et alors que la zone des Servains présente le plus de risques environnementaux, c’est pourtant cet espace naturel en bordure de littoral, au-dessus de la jolie plage du Tilleul qui a été retenue, pour des raisons foncières (disponibilité du terrain) et économiques.
Un recours pour l’annulation de ce projet à été lancé par l’association France Nature Environnement.
Les travaux doivent commencer incessamment sous peu, le permis de construire a été signé.
Pourtant, l’opinion publique n’a été à aucun moment interpellée sur le choix des sites, aucune étude comparative n’a été mise à disposition. Une simple rencontre avec les associations environnementales le 2 octobre 2019 a été effectuée, mais les questions de ces dernières sont restées sans réponses. 
Le maire d’Etretat a largement alerté le conseil des maires quant à la gravité des conséquences en cas de dysfonctionnement de la station, notamment sur les eaux de baignade d’Etretat. Des mois d’interdiction de baignade seraient à craindre selon lui dans l’une des zones les plus touristiques de notre territoire.


Par ailleurs, c’est tout un écosystème à l’échelle locale qui est menacé :

- La zone des Servains se compose d’une ravissante mare qui selon les documents officiels, doit être préservée lors du chantier. Mais, soyons lucides, comment espérer garder un biotope intact alors même que les nuisances sonores et la pollution (poussières, matériaux, hydrocarbures…) viendront assurément faire fuir oiseaux et chevreuils avant même l’ouverture de la station !
- Nuisances sonores et visuelles qui auront évidemment un impact également sur les habitations alentours, la première se situant à 180 mètres de l’édifice…
- Il n’existe pas de chemin d’accès direct au chantier, ce sont de petites routes de campagne qui ne peuvent supporter l’arrivée de poids lourds chargés de matériaux. De fait, alors qu’en réalité ce simple élément aurait dû écarter les Servains pour ce projet, il a été décidé qu’une nouvelle route serait construite spécialement pour les camions… Un coût supplémentaire non négligeable (on parle là de plusieurs centaines de milliers d’euros, 250 000 euros au minimum, 800 000 plutôt selon certains maires et adjoints) payés par nos impôts, alors que les associations environnementales interpellent la CU depuis des années pour dépolluer la falaise de Dollemard et que rien n’est fait par manque de moyens…
- Enfin, le site des Servains est en zone littorale, à proximité d’un espace classé Natura 2000, en plein cœur de la valleuse d’Etretat, et est traversé par le GR21, il n’était normalement pas possible d’y installer un aménagement de ce type. Pourtant, une dérogation de la loi littoral de 1985 a été signée par le ministre alors même que le dossier pour la demande présentait des non-dits et des anomalies relevées par la FNE.
 
Il est temps qu’un véritable débat public soit proposé lors de la création de tels aménagements, que les citoyens de la Communauté Urbaine soient mis au courant et puissent donner leur avis et non pas se retrouver face au fait accompli !
 
Votre signature permettra qu’enfin votre voix compte et soit entendue !
 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !