Violences à Nîmes : nous demandons une ville plus sure pour chacun de ses citoyens

Je signe parce qu'on a tenté de me violer en marchant au bord de la route en forêt, sans faire d'auto stop pendant presque 20 km Chartrettes Veneux les sablons. La police est au courant. J'avais 18 ans. Et une autre fois, on a failli me violer dans un bus à l'entrepôt terminal de bus, je m'étais endormie dans le bus Hardwar Rishikesh New Delhi en mars avril 2004. Je n'ai pas osé en parler à un commissariat indien et j'en ai parlé à la police française depuis peu.

3 months ago
Shared on Facebook
Tweet