Adressée à PDG des enseignes Leclerc (président du groupe de distribution E.Leclerc) Michel-Édouard Leclerc et 2 autres

Messieurs les distributeurs, cessez de vendre du bar lors de la période de reproduction!

0

0 signature. Allez jusqu'à 5 000.

Messieurs,

Je me nomme Gwen Pennarun, je suis pêcheur professionnel en Bretagne, ligneur de bar depuis plus de trente ans. Mon activité repose intégralement sur cette espèce, et avec lui, ma famille et mon avenir. Je lance cet appel en tant que président de l’association des ligneurs de la Pointe de Bretagne, co-président de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale et au nom de tous les pêcheurs qui se reconnaissent dans les valeurs d’une pêche à petite échelle.

Notre métier consiste à capturer le bar à la ligne, exclusivement. C’est l’une des techniques de pêche les plus douces et les plus écologiques. Elle n’abîme pas les fonds. Elle permet de cibler spécifiquement le poisson recherché. C’est aussi la seule technique qui permet de rejeter à l’eau tous les poissons trop petits, vivants ! Nous pêchons peu mais notre poisson est d’une qualité exceptionnelle, et il se vend bien. Notre devise n’est pas de faire du volume mais de pêcher peu pour vendre mieux.

Notre association impose à ses adhérents depuis de nombreuses années un repos biologique entre février et mars. En plus de diminuer la pression de pêche sur l’année, ce repos permet de laisser le poisson se reproduire durant la saison cruciale du frai.

Malheureusement, c’est durant cette période que le bar est particulièrement vulnérable car il se regroupe pour frayer et se laisse capturer en quantités astronomiques par des navires plus soucieux de leurs intérêts financiers que de la survie du bar, et la nôtre donc. En plus de surexploiter le bar, de perturber la reproduction, le poisson qu’ils mettent ensuite sur le marché est de qualité désastreuse et est vendu à un prix ridiculement faible, moins de 40% du prix que nous, nous en retirons.

Le stock de bar en Manche est déjà au bord de l’effondrement, et un moratoire quasi-intégral y est déjà appliqué, au détriment de TOUS les pêcheurs. Plus au sud, sur la façade Atlantique, nous constatons depuis plusieurs années une diminution très inquiétante de la ressource et nous craignons fortement que la population de bar de cette zone s’effondre comme elle l’a fait en Manche.

Comme tous les ans à la même période, nous constatons l’avalanche de promotions de vos enseignes sur ce bar de mauvaise qualité, issu de techniques de pêche non respectueuses du milieu et de la ressource. En réalisant cela, vous vous rendez complices de la surexploitation de cette espèce si précieuse, qui nous faisait vivre, et par là même, de notre propre disparition.

C’est pourquoi nous en appelons à votre responsabilité et vous demandons de cesser de vendre du bar sauvage durant cette période.

Nous demandons également au gouvernement français de mettre en place un moratoire intégral de la pêche du bar en février/mars sur l’ensemble de la façade Atlantique.

Enfin nous appelons les consommateurs à ne pas acheter de bar à cette période, et nous vous invitons à interpeller les acteurs que nous avons cités en signant cette pétition.

L’avenir du bar et notre avenir est entre vos mains.

 

Cette pétition sera remise à:
  • PDG des enseignes Leclerc (président du groupe de distribution E.Leclerc)
    Michel-Édouard Leclerc
  • Système U
    Serge Papin
  • Intermarché
    Thierry Cotillard


    Gwen Pennarun a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 4 248 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    ken compte sur vous aujourd'hui

    ken KAWAHARA a besoin de votre aide pour sa pétition “Leclerc, Système U, Intermarché, cessez de vendre du bar lors de la période de reproduction!”. Rejoignez ken et 4 247 signataires.