Pétition fermée

Pré-rentrée : STOP au travail gratuit! Soutenez la démarche du SNALC

Cette pétition avait 526 signataires


 

Le SNALC vient d'écrire au Ministre pour lui demander de régulariser le paiement des heures effectuées par les professeurs dans le cadre des demi-journées de rattrapage de la pré-rentrée. Pour soutenir et demander vous aussi le paiement de ces heures signez la pétition.

 

 

Demi-journées de rattrapage des 13 novembre 2013 et 11 juin 2014.

 

 

L'arrêté du JO du 1er décembre 2012 a défini le calendrier scolaire 2013-2014. Ce texte stipule que la rentrée des professeurs est fixée au lundi 02 septembre et celle des élèves au 03 septembre. Il est également écrit, concernant la rentrée des élèves, qu'une journée sera rattrapée le 13 novembre après-midi et le 11 juin après-midi.

 

S'il est bien d'accord sur le fait que les élèves n'étaient pas attendus dans les établissements scolaires le lundi 02 septembre, le SNALC souhaite souligner que les professeurs étaient bien présents lors de cette journée, en activité, et ont assuré leur mission de journée de prérentrée conformément à ce qui leur a été demandé ce lundi 02 septembre.

 

Pour le SNALC, dans le cadre du rattrapage pour les élèves, les heures déjà assurées par les professeurs le mercredi 13 novembre et celles qui le seront le mercredi 11 juin après-midi relèvent donc d'une mission supplémentaire à celle déjà effectuée le 02 septembre. Cette mission supplémentaire doit normalement ouvrir droit à rémunération sous forme d'HSE.

 

Vous connaissez, Monsieur le ministre, la position de notre syndicat sur le travail gratuit et nous connaissons votre attachement à la reconnaissance du travail et de l'investissement des professeurs que vous avez reconnus ne pas être suffisamment payés. Le SNALC  vous demande donc, Monsieur le Ministre, de garantir le paiement en heures supplémentaires des heures effectuées par les personnels lors de ces demi-journées de rattrapage.

 

SNALC-FGAF - www.snalc.fr

 

 



SNALC-FGAF compte sur vous aujourd'hui

SNALC-FGAF a besoin de votre aide pour sa pétition “Le SNALC dit STOP au travail gratuit”. Rejoignez SNALC-FGAF et 525 signataires.