NON ! A LA SUPPRESSION D’UNE NOUVELLE CLASSE DE SECONDE AU LGT FRANTZ FANON DE TRINITE

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


                                                             NON !

LES PERSONNELS ET LES PARENTS D’ELEVES N’ACCEPTENT PAS LA SUPPRESSION D’UNE NOUVELLE CLASSE DE SECONDE AU LGT FRANTZ FANON

17 classes de seconde en 2006, 12 cette année. Oui ! Comme partout en Martinique, le nombre d’élèves du lycée Frantz Fanon de Trinité a baissé. 

La dernière suppression de classe date de cette année scolaire. Le Rectorat vient d’annoncer que nous en perdrions deux autres en 2018-2019, une terminale ES et une seconde ! Perdre une nouvelle seconde, c’est l’assurance de perdre une première et une terminale en 2019 et en 2020. Irrémédiablement, ces fermetures   de classes entraineront des suppressions de postes d’enseignants et la multiplication des postes partagés entre plusieurs établissements. Rien de tel pour mettre un professeur en difficulté ! Rien de tel pour le démotiver !

Quant aux jeunes qui se destinaient à faire leurs études au LGT Frantz Fanon ? Plusieurs dizaines ne pourront pas s’y inscrire. Il leur faudra donc aller chercher de la place dans les autres lycées du Nord Atlantique ou dans les lycées du Centre !

Et pourtant, cette année au Robert, à Trinité et au Gros Morne, les communes dans lesquelles le lycée recrute la grande majorité de ses élèves, les effectifs des classes de troisième ont à peine changé : moins 10 élèves ! Baisse identique  de 10 élèves dans les collèges de Basse Pointe, du Lorrain, du Marigot et de Sainte Marie qui alimentent les lycées Joseph Pernock (Lorrain) et Nord-Atlantique (Sainte Marie), mais aussi Frantz Fanon.

LA SUPPRESSION D’UNE SECONDE AU LYCEE DE TRINITE NE SE JUSTIFIE DONC ABSOLUMENT PAS !

Beaucoup de nos élèves ont des difficultés scolaires et sociales. Le lycée recrute les 2/3 de ses élèves dans des collèges classés en éducation prioritaire (REP ou REP+). Pour AIDER CES JEUNES, c’est de CLASSES ALLEGEES dont le LGT Frantz Fanon a besoin ! Or avec 30 élèves par seconde,  nous en sommes loin !

Alors pourquoi ? Que cherche le Rectorat ? A déshabiller Pierre pour habiller Paul ? Pourquoi, à chaque fois que le lycée Frantz Fanon  propose de créer une nouvelle formation, le Rectorat refuse-t-il ? Ces dernières années, nous avons voulu ouvrir une option théâtre, une seconde dédiée aux élèves EIP et « dys », une classe ATS pour les titulaires de BTS systèmes numériques, une classe préparatoire au concours d’infirmier, une option « histoire des arts », cinq formations qui n’existent pas de ce côté de l’île ! A chaque fois, la réponse a été NON !

Et que dire du traitement matériel qui nous est infligé par la Collectivité ? Le plateau sportif est insalubre et impraticable ! L’internat n’a pas l’eau chaude ; ses fenêtres ne sont pas étanches ! La connexion internet est inexistante dans la plupart des salles. ! Quand elle existe, elle est intermittente et si lente qu’il est souvent impossible de  l’utiliser en classe.

Trop c’est trop !

Si le Rectorat et la Collectivité cherchent à démembrer le lycée de Trinité, qu’ils sachent que ses personnels et ses parents d’élèves ne se laisseront pas faire !

POUR QUE LE LYCEE DE TRINITE CONSERVE SES 12 CLASSES DE SECONDE ET TRAVAILLE DANS DES CONDITIONS MATERIELLES DIGNES DE  CE NOM,

                             SOUTENEZ NOUS ET SIGNEZ CETTE PETITION !

Merci

Les personnels du LGT Frantz Fanon



Les personnels du lycée Frantz Fanon compte sur vous aujourd'hui

Les personnels du lycée Frantz Fanon a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Rectorat de la Martinique: NON ! A LA SUPPRESSION D’UNE NOUVELLE CLASSE DE SECONDE AU LGT FRANTZ FANON DE TRINITE”. Rejoignez Les personnels du lycée Frantz Fanon et 1 693 signataires.