ECN 2017: Prise en compte des 10 dossiers valides des 19 - 21 juin pour un total de 28

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Chers Amis, chers D4,

Suite à l'annulation de deux épreuves complète de 12 dossiers pour seulement 2 défectueux, après discussion nous sommes plusieurs à considérer que la solution la plus juste serait de tenir compte de l'ensemble des dossiers valides sur lesquels nous avons planché soit 28. Cela permettrait à tous de bénéficier de la chance qu'il a pu avoir lors de l'une ou l'autre épreuve.

Nous avons donc formulé cette requête auprès du président du jury des ECN et nous vous proposons d'apporter votre soutien à cette démarche (lettre ci-dessous). Si vous le faites, merci d'indiquer votre statut de D4 +/- université.

Bonnes vacances,

Voulant préserver notre tranquillité cet été, vous trouverez nos noms parmi les signataires

 Illustration par Vie de Carabin, avec sa permission

 

Monsieur le Président du Jury des épreuves classantes nationales

Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière

Le Ponant B, 21 rue Leblanc, 75737 PARIS cedex 15

 

Paris, le 24 juin 2017

Par courriel et LRAR

Objet : Epreuves classantes nationales informatisées 2017

 

Monsieur le Président du Jury,

J’ai été saisi par Mesdames XX et Messieurs XY, tous candidats aux épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) 2017, lesquels me chargent de représenter leurs intérêts dans le cadre de leur contestation du déroulement de ces épreuves.

Vous n’êtes pas sans savoir que ce concours a été marqué par l’annulation de deux épreuves d’analyse de dossier clinique progressif (DCP) sur les cinq organisées : il s’agit de celles s’étant déroulées les lundi 19 juin après-midi et mercredi 21 juin après-midi.

Ces annulations ont été motivées par la circonstance, pour la première, qu’un sujet similaire aurait été soumis aux étudiants dans le cadre d’un concours blanc en 2016 et, pour la seconde, qu’un des sujets aurait été soumis aux étudiants inscrits au sein de l’Université Lyon 1, également dans le cadre d’un entrainement.

Le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG) a en conséquence décidé de l’annulation de l’ensemble des épreuves comportant les deux DCP litigieux, soit un total de douze dossiers, suivie de la réorganisation de deux épreuves de secours qui se sont tenues le jeudi 22 juin, matin et après-midi.

Le contexte dans lequel cette décision a été prise et son contenu même sont juridiquement critiquables, pour les raisons suivantes.

En premier lieu, l’information des étudiants quant à l’annulation des épreuves n’a pas fait l’objet d’une concertation en amont des universités ou du CNG, entrainant de fait un dysfonctionnement global et une information disparate des étudiants. Ainsi, certains étudiants ont été informés par le biais des réseaux sociaux à l’issue des épreuves de la journée. D’autres l’ont appris par haut-parleurs diffusant le message dans les amphithéâtres (Université XXX) deux jours après la première épreuve litigieuse. A ce stade déjà, l’on constate une rupture d’égalité des étudiants quant à leur information de la tenue des épreuves de remplacement.

En second lieu et surtout, l’organisation de nouvelles épreuves prive indéniablement les étudiants du facteur « chance » ou « hasard ». En effet, le hasard fait que certains d’entre eux auraient tiré bénéfice des épreuves initiales en vue de leur classement alors que d’autres bénéficieront des épreuves de secours.

Par ailleurs, chaque individu ne réagit pas de manière identique aux facteurs générant du stress et de l’anxiété. Or, de toute évidence, l’annulation d’une première épreuve suivie, deux jours après, de celle d’une seconde épreuve, a entrainé chez certains étudiants, dont mes clients, une situation anxiogène insupportable. Celle-ci a nécessairement influé leur capacité de concentration lorsqu’ils ont subi les épreuves de remplacement.

L’annulation de l’ensemble des deux épreuves comportant chacune un seul DCP litigieux porte donc gravement atteinte au principe d’égalité.

J’attire d’ailleurs votre attention sur la circonstance qu’une situation sinon identique, au moins similaire s’est produite lors du déroulé des ECNi 2016, un DCP ayant été soumis à l’appréciation des étudiants en amont des épreuves, lors d’un concours blanc organisé au sein de l’Université Lyon 1.

Le président du jury a alors décidé d’annuler ce seul DCP et d’apprécier la qualité des réponses au vu des autres DCP. Le refus de procéder de la sorte cette année alors que les étudiants de la promotion précédente ont pu bénéficier d’une décision raisonnable et proportionnée est inexplicable et, surtout, injustifié.

Enfin, aucune promotion d’étudiants ne doit être sacrifiée au profit des suivantes. Le courrier adressé le 21 juin par le Président du jury, le Président du Conseil scientifique en médecine, la Directrice générale du CNG et le Président de l’ANEMF annonce en effet un engagement collectif à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour les ECNi 2018.

Cette solution n’est pas équitable. Il convient en effet de prendre les mesures qui s’imposent dès cette année.

C’est pour cette raison que mes clients sollicitent que soit apprécié, dans la future correction, l’ensemble des DCP soumis aux étudiants, tant lors des premières épreuves que lors des épreuves de secours, à l’exclusion des deux DCP litigieux.

Seule cette décision respecterait le principe d’égalité des candidats et permettrait d’apporter une réponse adéquate et efficace à la situation telle qu’elle se présente.

Je vous remercie par avance de la compréhension dont vous ferez preuve et des suites qui seront données à la demande qui vous est soumise et vous prie de croire, Monsieur le Président du jury, à l'assurance de ma plus haute considération.

 

Séverine RISSER

Avocat à la Cour



Collectif Carabin compte sur vous aujourd'hui

Collectif Carabin a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Président du Jury des Epreuves Classantes Nationales: ECN 2017: Prise en compte des 10 dossiers valides des 19 - 21 juin pour un total de 28”. Rejoignez Collectif Carabin et 17 signataires.