VENIR EN AIDE AUX MERES.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Madame, Monsieur le Président et ses ministres,

Aujourd'hui en France trop de femmes victimes d'hommes violents ce retrouvent sans leurs enfants. Oui ça vous parait fou et bien non pas à moi! Nous sommes beaucoup qui après avoir fuis le domicile conjugale où la violence étais présente ce retrouvent des mois ou des années après sans la garde de nos enfants.

Pendant les années de violences nous avons eux de la part des nombreux charmant policiers que nous avons rencontrés durant nos dépôt de plainte cette fameuse question : "pourquoi ne partez vous pas?" à cette question un jour j'y ai répondu et un jour JE SUIS PARTIE!

Mais voila, après avoir fais des dépôts de plaintes pour des violences avec certificats médicale, ses plaintes là sont restées sans suite, le procureur savais que j'étais partie du coup je n'étais plus en danger, mais voila ce classement de plainte à laissé un homme violent sans aucune punition ni aucune "preuve" de mes dires!

Après être partie avec mon enfant pour la protégée de ce père violent (il me trainais part les cheveux dans tout l'appartement avec mon enfant dans les bras) avec seulement 30euros en poche et l'adresse de ma famille où aller me réfugier ce père à décidé de plus donner de nouvelles à son enfant! J'avais pris sur moi pour qu'il conserve un lien avec sa fille et je lui avais même apporté pour qu'elle fête noël avec lui cette année là.

Il est resté un an et demi sans demandé de nouvelles et sans voir son enfant et puis un jour de juin 2015 réapparition! Monsieur ce sent père et à besoin de voir son enfant! Ce que je ne lui refuse jamais ! D'un accord à l'amiable je lui confie notre enfant pendant chacune des vacances scolaire et puis au vacance de Noel 2015 paf il décide de plus me rendre mon enfant que j'ai élevée !! Ma fille m'est alors enlevée en une seconde de temps sans que je puisse rien faire, elle est à 600 km de moi et quand j'appelle la police ils me répondent que c'est autant sa fille que la mienne et qu'il en as le droit.

Et de la tout commence, j'engage un avocat dans la ville ou ma fille réside à présent vu que les décisions de la JAF ce fait où l'enfant est et puis le jour de l'audience le père nie! Devant mes plaintes restées sans suites il fanfaronne, "mais non madame le juge je ne suis pas cet homme" pire encore il retourne la situation contre moi justifiant son absence en disant que c'était moi qui ne voulais pas et qui bloquait les appelles! J'ai put me défendre présentant des mails échangés a cet période avec sa famille preuve que je ne voulais pas coupé ma fille de sa famille paternelle!

Cet homme qui à l'époque du rapt de ma fille étais en couple avec une autre personne et avais la encore commis des faits de violences mais encore mis sous silence part la justice!

Il obtiens provisoirement la garde de mon enfant en attente que l'enquête sociale soit faite et rendue.

L'enquête de mon coté est un fiasco, l'enquêtrice arrive avec ses jugements chez moi, ne respect pas la sieste de mon bébé de un an qui dors durant son entretien avec moi, viens qu'une fois chez moi alors qu'il est d'usage de venir une seconde fois pour rendre une enquête la plus droite et limpide pour tous. Mais comme elle venais de loin elle à pas voulu revenir ni mandaté quelqu'un de proche alors qu'il est stipulé dans l'Arrêté du 13 janvier 2011 ci contre : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023428064&categorieLien=id 

L'enquête bâclée et un partie pris flagrant est en ma défaveur.

Je n'ai jamais eu aucun manquement sur mon enfant, son carnet de santé le mets en lumière et mon enfant manquait de rien, allant à l'école et évoluant bien chez moi. Mais ses quelques heures avec une enquêtrice en fin de carrière à fais de ma vie un enfer!

Pour avoir mis ma vie en sécurité et celle de mon enfant j'en paie le prix aujourd'hui, si nous partons pas nous sommes ses pauvres petites femmes qui aimons nous faire battre et si nous partons nous sommes des mère voleuses d'enfant et on paie dans tout les cas finalement!

Nous sommes trop nombreuses aujourd'hui victime d'un système qui défaillent et nous devrions pas en payé la conséquence, nous avons rien fais de mal et payions!

C'est pourquoi je vous demanderais de revoir votre politique familiale et rendre à toutes ses femmes leurs enfants. Ses femmes et moi souffrons mais n'oublions pas ses enfants qui souffre et qui sont pris en otage!

Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent j'ai mis mon histoire en avant mais cet histoire est celle de beaucoup d'entres nous! Plus les jours passent et plus je lis des histoires de mères en détresse.

 Merci à vous qui nous aiderons !

 

 

 

 



Vanessa compte sur vous aujourd'hui

Vanessa O a besoin de votre aide pour sa pétition “Le président de la république: VENIR EN AIDE AUX MERES.”. Rejoignez Vanessa et 517 signataires.