Pour la pérennisation des emplois aidés

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


CONTRATS AIDÉS
La lutte continue pour que le gouvernement assure les conditions de pérennisation de ces emplois, dont le besoin et l’utilité ne sont plus à démontrer.

La suppression de l’ISF, c’est 3.2 milliards d’euros en moins pour le budget de l’État, c’est 355 000 emplois aidés que les villes et les associations
auraient pu transformer en emplois stables.

Dominique DE CLERCQ, conseillère municipale communiste de Tourcoing a présenté le vœu suivant lors du dernier conseil municipal :

« - Considérant l'annonce par le gouvernement de la suppression de contrats aidés,
-Considérant les baisses successives des dotations d'Etat pénalisant lourdement les finances des collectivités locales, notamment les Départements et les Communes, fragilisant ainsi les Services publics et obligeant les collectivités locales à recourir à des contrats précaires qui se substituent à des emplois stables,
-Considérant l'importance sociale et d'insertion de ce type de contrats pour obtenir à terme un emploi durable,
- Considérant l'impact sur le fonctionnement de nombreuses associations notamment à but social et d'insertion,
- Considérant les transferts de charges de l'Etat sur les collectivités locales,
- Considérant la brutalité de cette décision. 

          Avec Madame Dominique DE CLERCQ, conseillère municipale communiste de Tourcoing, nous demandons :

- Que l'Etat revienne sur sa décision de suppression des contrats aidés,
- Que l'Etat assure les conditions de pérennisation de ces emplois, dont le besoin et l’utilité ne sont plus à démontrer.

 



Dominique compte sur vous aujourd'hui

Dominique DE CLERCQ a besoin de votre aide pour sa pétition “le Président de la République: Pour la pérennisation des emplois aidés”. Rejoignez Dominique et 361 signataires.