Pour la mise en place d'une « convention citoyenne sur les retraites »

Pour la mise en place d'une « convention citoyenne sur les retraites »

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Michel ALLEIN a lancé cette pétition adressée à le Président de la République EMMANUEL MACRON et à

Pétition pour un référendum pour la mise en place d’une « convention citoyenne sur les retraites ».

Comme pour la « Convention Citoyenne pour le Climat » encensée par Macron, cette assemblée représentative de la diversité des français aurait pour mandat de proposer des mesures pour organiser le système de retraite dans un esprit de justice sociale. Un certain nombre de citoyennes et de citoyens français, tirés au sort, illustrant la diversité de la société française s’informeront, débattront et prépareront des projets de loi sur l’ensemble des questions relatives aux retraites.

Devant le blocage actuel, cette convention permettra de sortir cette crise démocratique. Elle pourra prendre le temps et avoir la sérénité pour proposer de vraies solutions prenant en compte tous les français : ceux qui ont une retraite de misère, ceux du privé et du public, des femmes et des hommes, des salariés et des indépendants, la prise en compte de la pénibilité, de la différence d’espérance de vie en fonction des conditions de travail, des 3% des régimes spéciaux. Elle pourra aussi revenir sur l’indexation des retraites (qui entraine actuellement toutes les retraites vers la pauvreté).

Les valeurs communes à tous les français sont devenues rares : les systèmes de retraite et de santé, basés sur la solidarité, font parties des dernières. Il faut les préserver et les améliorer pour une plus grande justice sociale. Ces systèmes, imparfaits mais enviés par de nombreux pays, méritent consensus et des efforts de la nation.

 

La mise en place de cette retraite « Macron » est l’inverse du consensus.

Une majorité de français a compris que la réforme « Macron » n’est pas juste, n’est pas préparée, n’est pas universelle, n’est pas budgétisée, ne récolte aucun consensus et impactera toutes les retraites à la baisse (public, privé, futur et actuel) et fera, à terme, volée en éclat la solidarité.

Faut-il revenir sur les failles de cette réforme "Macron"?

                     Oui bien sûr pour que tout soit bien clair.

+ Tous les citoyens qui explorent cette réforme, la trouvent floue, pas budgétisée, mal préparée, incompréhensible, injuste, dangereuse. Les suédois eux ont mis 10 ans pour la construire ensemble et sont en train de revenir dessus car elle apporte trop de pauvreté. Les allemands ont 20% de retraités en dessous du seuil de pauvreté (en France moins de 9%).

+ Même les « conseillers-experts » consultés par Macron qui au départ sont favorables à la retraite à points ne soutiennent plus le système proposé par le gouvernement. Le Conseil d’Etat vient d’émettre des réserves et l'a qualifiée "d'insincère". Globalement plus personne ne soutient la réforme Macron parce qu’elle cache de nombreux vices.

+ Seuls les ministres, certains députés LRem (ceux qui passent dans les médias), le Medef et les assurances qui attendent le pactole, la défendent.

+ La concertation n’a pas existé, les propositions avancées début janvier, début décembre sont identiques à celles du rapport Delevoye. Le gouvernement fait semblant de confondre pédagogie et propagande.

+ Alors que le texte est prêt depuis 2 ans, le gouvernement a choisi de la présenter le 5 Décembre en sachant pertinemment qu’il y aura des perturbations pour les vacances de Noël.

+ Le calcul sur toute la carrière (au lieu des 25 meilleures années ou des 6 derniers mois) pénalise tous les salariés, même si les boulots d’été seront pris en compte.

+ La valeur du point n’est pas définie et aucun gouvernement ne peut garantir sa valeur pour les prochaines années. Et donc personne ne peut dire qu’il n’y aura pas de retraites en dessous de 1000€.

+ La mise en place du système coutera au moins 3 Milliards/An d’après les spécialistes, même si cela n’a pas encore été évoqué. Le gouvernement n’a pas encore budgétisé le passage à la retraite à points.

+ Dans ce système il faudra avoir cotisé au moins 43 ans et variera en fonction de l’espérance de vie. Cette retraite nécessite un âge d’un départ à taux plein. Lequel ? 67 ans probablement ?

+ Cette réforme pénalisera encore plus les femmes, contrairement à ce qui a été annoncé : la prise en compte des maternités n’est pas définie, le % pour enfant peut être moins intéressant, la pension de réversion sera largement moins intéressante.

+ Les régimes spéciaux représentent seulement 3% des travailleurs. Le gouvernement met en avant leur suppression pour justifier leur réforme, il joue sur cette jalousie pour les punir et les rendre pauvres comme les autres.

Mais il en conserve certains (surtout ceux qu’il utilise) : les militaires, les gendarmes, les sapeurs-pompiers, les pilotes de ligne et la liste va encore s’allonger.

Certains statuts n’existent plus : celui de la Sncf depuis le 1° janvier 2020 pour les nouveaux. Certains régimes sont même équilibrés et bénéficiaires (comme les avocats) et l’état leur vole leur réserve de plusieurs millions. La plupart ont des cotisations très élevées (bien plus que dans le privé) et les travailleurs se payent leurs régimes spéciaux (sncf, ratp et d’autres), leur déficit est donc réduit. C’est une rupture du contrat moral conclu à l’engagement : salaires limités et/ou conditions de travail difficiles = départ anticipé ou pensions plus élevées.

Aucun gouvernement ne peut garantir la revalorisation des salaires des enseignants pour compenser la perte des pensions. Il ne peut garantir ni la durée (20 ans et plus), ni le montant colossal (évalué à 77 milliards par certains). Il ne peut que faire du saupoudrage sur les salaires.

Bien sûr ces régimes spéciaux apparaissent comme des avantages : mais si ces boulots étaient vraiment avantageux : comment expliquer que les jeunes n’en veulent pas ? Pourquoi ne trouve-t-on pas suffisamment de candidats pour devenir cheminots, infirmiers ou enseignants ?

 

Tout le monde a compris, qu’avec la réforme « Macron »,

sa retraite baissera

il faudrait travailler jusqu’à 67 ans. Alors qu’en France le taux d’emploi des plus de 50 ans est très faible et la souffrance au travail est maximale (suicide, burn-out, etc).

chacun devra anticiper et prévoir sa retraite complémentaire s’il le peut en fonction de ses revenus.

Contrairement à ce qui est annoncé, cette réforme est la porte ouverte à la capitalisation. Le chacun pour soi fera voler en éclat la solidarité. Ce système est injuste et dangereux.

+ Injuste car seuls les plus riches pourront se payer une complémentaire, les autres seront pauvres ou très pauvres. Le nombre de retraités sous le seuil de pauvreté explosera.

+ Dangereux car les assurances s’appuieront sur le marché boursier : le risque est important de perdre toute son épargne en cas de crash boursier (cf la crise de subprime aux USA).

+ Les assurances attendent avec impatience que le marché français soit enfin ouvert.

Plusieurs infos prennent plus de sens et de cohérence sous cet angle :                    + des pubs télé pour des retraites complémentaires sont apparues depuis Noël          + le gouvernement aurait demandé à AXA de reporter sa campagne publicitaire.      + Delevoye qui « oublie » de déclarer ses fonctions de conseiller dans les assurances.                                                                                                                  + les liens entre BlackRock et Macron.

 

Cette convention citoyenne permettrait de sortir le pays de la fracture profonde entre Français que ce gouvernement est en train de créer. Faut-il attendre le décès d’un manifestant ou d’un policier ?

Elle redonnerait confiance dans l’avenir et dans la démocratie pour créer un système de retraite réellement juste, à l’abri des lobbys financiers, et dans lequel tous les Français se retrouveraient.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !