La recherche scientifique universitaire n'est pas une formation scolaire.

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Nous demandons le respect du principe de l'égalité des chances 

Nous, signataires de cette pétition, au vu des arguments développés ci-dessous, demandons au président de l'Université Abdelamalek Essaadi au Maroc d'annuler les critères que son administration a imposés cette année (2017-2018) au processus du choix des candidat(e)s pour une thèse de doctorat.

- Le troisième point du préambule de la charte des thèses du centre d'études doctorales de l'université Abdelmalek Essaadi dispose :

1.3 "L'inscription à une thèse est un choix et un accord librement conclu entre le doctorant et son directeur de thèse. Cet accord porte sur le sujet et les conditions de travail indispensables à un avancement acceptable des travaux de recherche. Le directeur de thèse et le doctorant ont donc chacun des droits et des devoirs respectifs d'un haut niveau d'exigence." 

En vertu de cette disposition, Il est clair que l'inscription à une thèse est un CHOIX et un ACCORD LIBREMENT CONCLU entre le doctorant et le directeur de thèse. La démarche administrative devrait en principe se limiter au contrôle de l'authenticité et de la validité des documents requis et à aider le directeur/la directrice de thèse pour faire le choix du ou de la candidat(e) qu'il/elle encadrera ; ce qui garantit à la recherche scientifique d'être un projet fructueux, en se réalisant dans des conditions saines, loin des contraintes bureaucratiques de l'administration.

- La note attribuée aux candidat(e)s lors de l'entretien ne fait pas le poids devant le cumul des notes arbitraires attribuées aux autres critères (mention, années d'étude pour l'obtention du Master...) par votre administration. Par conséquent,  les directeurs/directrices de thèses vont se voir imposer, dans la majorité des cas, des doctorant(e)s avec lesquels/lesquelles ils/elles n'ont conclu aucun accord, ce qui constitue une réelle entrave à la recherche scientifique, qui représente la condition sine qua non pour le développement durable de notre région et de notre pays.

- Les critères que votre administration a imposés cette année au choix des doctorant(e)s pour les sujets de thèses, que les professeur(e)s ont proposés, ont violé le principe de l'égalité des chances des étudiant(e)s candidat(e)s, considéré comme un droit fondamental garanti par l'article 35 de la Constitution marocaine, et ont par ailleurs remis en cause l'intégrité des directeurs/directrices de thèses en renvoyant leurs jugements au second plan, après celui de l'administration, dans la procédure de sélection des candidat(e)s. 

Imposer des contraintes administratives aux projets de thèses de doctorat dans notre université est une mesure dangereuse, elle tue l'esprit de la  recherche scientifique, elle lui hôte son âme.



LHASSANE compte sur vous aujourd'hui

LHASSANE MOHAMADI ALAL a besoin de votre aide pour sa pétition “Le président de l'université Abdelmalek Essaadi: La recherche scientifique universitaire n'est pas une formation scolaire.”. Rejoignez LHASSANE et 2 309 signataires.