Le petit passereau de Maraussan

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


A la suite du joli poème diffusé au début de l'été par le "Petit Coucou de Maraussan" qui dénonce avec éloquence et humour, les délires oniriques, les dérapages, les petits arrangements entre amis orchestrés par le maire (animé par son clientélisme et par ses intérêts : petites enveloppes et subventions...), voici une diatribe en prose dont le titre "Le Petit Passereau de Maraussan" évoque une espèce de petite taille qui ne parasite pas le nid d'autres oiseaux plus petits que lui mais qui tient aussi à préserver son gîte naturel, son environnement...

L'automne nous apporte un nouvel opus du "Petit Coucou de Maraussan", soulignant le côté despotique du Petit Mussolini local qui, pour avoir les coudées franches, a su s'entourer (en les achetant !) de quelques "que nenni" et d'une majorité de "beni oui oui"...

Debout citoyens, Maraussan va devenir " un village défiguré ". Un projet présenté par le maire vise à édifier à l'entrée du village (côté Cazouls-lès-Béziers, avant le premier rond-point), 6 BARRES d'immeubles à 2 ETAGES) ! Horrible : 2 étages dans un village à taille humaine.. !  Il est inconcevable de construire des immeubles dans un village ! De plus, lorsque l'on sait que le prix qu'une vigne non constructible est d'environ 15 000 € l'hectare et que cette même vigne devenue constructible se vendra 40 € le M2 soit 400 000 € l'hectare on comprend beaucoup de choses...

Ainsi, dès l'entrée du village, la note est donnée : "Maraussan:village-cité" qui deviendra vite "cité" tout court et qui surtout, perdra son âme ! Il est aisé de faire un parallèle avec l'accueil dans un village-club de vacances où l'agrément du séjour est très souvent corrélé à cet accueil...

Suggestion pour le nom de ces futures rues : "RUE DES ALLOCS", RUE DU RSA, RUE DES AFS... Quoi de plus logique pour des cages à lapins ! Quand à la zone future, on peut suggérer le sigle "Z.A.C.", c'est-à-dire, "Zone d'Assistanat Concentré"...

Tout ceci, une fois de plus, sans consultation préalable, sans associer les citoyens, au motif que le maire a une propension à penser qu'il détient seul la vérité, il impose sa propre vision de la loi SRU en arguant du prélèvement officiel d'une indemnité qui peut être compensée autrement : à raison de 6€ par habitant) ! Faut-il lui rappeler les 50.000€ que la commune a du payer lors d'un procès que la mairie a perdu il y a peu sous sa précédente mandature ?

Le maire s'ingénie à dénaturer notre village de façon irréversible ! C'est le propre des politiques qui n'ont pas émergé par leur talent et leur charisme que de multiplier les mesures autocratiques, celles que l'on impose contre les évidences et contre le bien commun...

Allez visiter sa dernière oeuvre : "La Plaine" avec ses splendides barres de style blockhaus (l'architecte doit-il son inspiration au constructeur du mur de l'Atlantique: la Wehrmacht ?)..! Horrible, hideux...

En imposant à tous, dès l'entrée du village, SIX BARRES - BLOCKHAUS de DEUX étages !), le Petit Mussolini Local va dénaturer et déclasser durablement notre village, car ces immeubles-BUNKERS ne pourront pas être détruits avant longtemps ! Des cubes de béton qui vont déstructurer le profil du village et le dévaloriser à court terme.

Certes, si on ne va plus "pic-niquer" sur la ligne "Siegfried', on n'a pas davantage envie de danser le "Rock around the bunker" ! 
Outre le fait indubitable que c'est aussi incongru qu'un soc de charrue dans un salon Louis XV, imposer 40% de logements sociaux dans un lotissement alors que le PLU en mentionne au plus 30% est un abus de pouvoir manifeste !
Encore une fois, trouvez-vous normal d'imposer aux villageois ce dont ils ne veulent absolument pas ?

Citoyens villageois, indignez-vous contre ces dérives autoritaires, faîtes en sorte de préserver l'harmonie du village, n'acceptez pas de projets qui vont défigurer le village et surtout, décomposer le tissu social de manière irréversible.

Sachez qu'Il existe des dispositions pour permettre aux citoyens "de participer plus activement aux décisions qui les concernent" ( les pétitions, les "consultations citoyennes" en ligne, le référendum d'initiative populaire...). Alors, à quand cette consultation en vrai grandeur afin de restaurer la démocratie confisquée dans le village ?

Quant à ceux de l'équipe majoritaire qui ne sont pas d'accord avec cet autocrate, la seule cohérence, c'est la démission ? C'est aussi la façon de prouver qu'ils servent d'abord l'intérêt général avant leur intérêt particulier...

+Cf. le lien Facebook : https://www.facebook.com/?stype=lo&jlou=AfcSuGkTiRSJJHwjLsFS303A7hI6ZgDrn6bxDMjrrk81f_QrTOy7Nf31iO4Pc0gdnugVyPKRf9EjC9tmN4UF3PJqNCQzhJbJ7VHBDAz27STpvA&smuh=35365&lh=Ac_8Npv2ncLKgnSz



JC compte sur vous aujourd'hui

JC CATON a besoin de votre aide pour sa pétition “Le petit passereau de Maraussan”. Rejoignez JC et 15 signataires.