Pétition fermée

Bureau de l'égalité en état d'alerte: NON aux attaques de l'UDC et du PLR

Cette pétition avait 2 396 signataires


Lors de sa prochaine session, le Parlement décidera d’une proposition du conseiller national Thomas Aeschi, un membre de la frange dure de l’UDC, dont l’objectif est de réduire les moyens alloués au Bureau fédéral de l’égalité. Cette réduction de budget est chiffrée à un million de francs. Il en résulterait inévitablement des licenciements, empêchant ainsi le Bureau de fonctionner dans de bonnes conditions. La somme économisée ne représente qu’un infime part du budget global de fonctionnement de la Confédération. Par contre, le travail pour l’égalité serait fortement touché.

Cette coupure de budget touchera principalement les domaines de mise en œuvre de l’égalité salariale et le travail concernant la violence domestique. Le Bureau fédéral de l’égalité fournit un travail important aux cantons en matière de violence domestique et élabore un programme pour encourager la compatibilité entre les vies professionnelle et familiale. Les Femmes* socialistes suisses et le PS Suisse en ont assez des attaques de l’UDC visant l’égalité. Le signal que ces attaques donnent est clair : l’égalité serait atteinte en Suisse et les victimes de violence domestique sont sans importance pour le monde politique. Ils ne se préoccupent pas de ce qui ne les concerne pas directement.

Nous appelons le Parlement à enfin voir le monde tel qu’il est vraiment. Un homme sexiste a été élu président des Etats-Unis sous les louanges de l’UDC : les agressions verbales envers les femmes* sont devenues acceptables et toute opposition à ces agressions est ignorée au nom du politiquement correct. La majorité bourgeoise, constituée principalement d’hommes, ne se soucie clairement pas de la justice et de l’égalité des sexes.



Cesla compte sur vous aujourd'hui

Cesla AMARELLE a besoin de votre aide pour sa pétition “le parlement: Bureau de l'égalité en état d'alerte: NON aux attaques de l'UDC et du PLR”. Rejoignez Cesla et 2 395 signataires.