Pour de bons légumes de saison cultivés dans le respect et la préservation de la nature

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Protocole de Kyoto, Grenelle de l'environnement, application de la COP 21 : le cas d’école de la petite commune de Commequiers en Vendée….

A-t-on besoin de rejeter 10 kg de CO2 (hors transport) pour produire 1kg de légume ?
Faut-il assécher une nappe phréatique et les zones humides dans un secteur en pénurie d’eau pour satisfaire l’appétit des géants de l’agro alimentaire?
Faut-il détruire l’équivalent 36 terrains de foot de campagne vendéenne pour manger des tomates toute l’année?

Entre Commequiers et Soullans en Vendée, arguant la création de 100 emplois ( peu qualifiés et sans perspective d'évolution), un industriel du maraîchage voudrait anéantir (dans un premier temps), 18 ha contigüs, de bocage pour construire :
- des serres chauffées en verre contiguës de 8 m de haut sur 18 ha en un seul bloc
- 2 cuves d'eau chaude de 298 m2 chacune sur 12 m de haut,
- 4 centrales de cogénération avec des cheminées de 20 m de haut

L’histoire est classique : création de multiples sociétés, saucissonnage du projet, déclarations parcellaires erronées auprès des services de l'Etat, minimisation du projet, sous évaluation des impacts sur l'environnement, une enquête publique minimaliste et bien sur très peu d’information à la population : Les permis de construire ont été obtenus sans que ni la commission d’urbanisme municipale n’ait été saisie, ni que le Conseil Municipal n’ait été informé. Aucune réunion publique n’a été organisée par la municipalité pour présenter ce projet pourtant de grande ampleur...

En produisant à l'origine des tomates hors sol avec des produits phytosanitaires puis ensuite des légumes dénommés « BIO » toute l’année pour faire passer le projet, ce dernier présenté comme « vertueux» serait surtout énergivore en gaz de ville (production de CO2 qui ronge la couche d'ozone), très consommateur d’eau (8000 m3 / ha) et rentable pour l’exploitant qui en plus des produits vendus, revendrait sa production d’électricité à ERDF….

On mesure chaque jour les conséquences du dérèglement climatique.
A quoi servent des réunions à Kyoto ou PARIS si l’on est pas capable d’écouter la nature et de consommer des fruits et légumes à la bonne saison ?

Serons nous localement les prochains sacrifiés au profit d’une consommation déraisonnée ?

Aidez nous à mieux manger, à protéger notre environnement. signez la pétition.

Le bureau de CTVR (Collectif pour la Tranquillité et la Vie Rurale).

Plus d’information sur :
https://www.facebook.com/ctvr85/
https://ctvr85.wordpress.com/  



CTVR85 compte sur vous aujourd'hui

CTVR85 a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Ministre de l'agriculture et de l'alimentation et celui de la transition écologique et solidaire: Pour de bons légumes de saison cultivés dans le respect et la préservation de la nature”. Rejoignez CTVR85 et 262 signataires.