BI-ADMISSIBLES 2017

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Avant toute chose, mille mercis à ceux qui prendront la peine de lire cette pétition...

Depuis le 25 janvier 1874, la République a toujours valorisé les candidats bi-admissibles au concours de l'agrégation en leur octroyant une indemnité. Mais depuis la réforme du 1er septembre 2017, ce statut n'existe plus... Et ce que la réforme n'a pas anticipé, c'est le cas des candidats devenus bi-admissibles en 2017... Voici mon histoire :

Avril 2015 : je décide de m'attaquer au monstre de l'agrégation. Le programme me plaît, mais surtout, une rage énorme de décrocher ce concours me transforme en warrior, en bête acharnée de travail. Je passe mon été à travailler, je réorganise ma vie de famille (4 bambins âgés entre 1 et 8 ans) grâce à mon merveilleux mari qui me soutient autant qu'il peut pour me laisser du temps pour étudier et à une nounou formidable qui ne compte pas ses heures. Je conserve mon temps plein au lycée, pas les moyens de prendre un congé de formation. Je m'inscris à la formation du mercredi, je m'enferme dans mon bureau le soir après mes cours, tous les we, etc... Je passe les écrits en janvier 2016 : alléluia, je vais à l'oral...! Avril, grosse déception, je suis refusée. J'ai tellement donné que je ne me sens pas capable de revivre (et de faire revivre à ma famille) une 2ème année comme celle-ci. Pourtant, encouragée par les miens, je retente : après tout, je dois tenter au moins la bi-admissibilité... C'est pour mes enfants que je le fais, pour garantir leur avenir.. Je recommence donc, j'achète les livres relatifs au nouveau programme et je replanche tout l'été, tous les soirs, tous les we... Trop de travail, trop de pression : je fais un burn out. Novembre 2016 : le ministère de l'éducation nationale de Najat Vallaud-Belkasem décrète la fin de la reconnaissance des bi-admissibles à partir du 1er septembre 2017. Je me relève, je redouble d'efforts : c'est maintenant ou jamais ! Je ne dois pas laisser passer ma chance. Janvier 2017, les écrits... re-alléluia, je vais à l'oral !!! Me voilà BI-ADMISSIBLE !!!!! Tant de sacrifices enfin récompensés !!! J'ai eu chaud, à un an près cela ne servait plus à rien !! Je suis une nouvelle fois refusée à l'oral mais finalement qu'importe, je l'ai ma victoire, je suis bi-admissible ! J'appelle le Rectorat de mon académie pour leur signaler mon changement de statut, on me félicite, mais je dois attendre car c'est plus tard qu'ils enregistrent ce genre de changement. Je reste sur mes gardes car je ne veux pas louper le coche, je sais qu'à partir du 1er septembre, il sera trop tard. Je rappelle, j'envoie des mails : on me répond que mon changement de statut sera automatiquement indiqué dans la grille de rémunération réformée. Octobre 2017 : je reçois mon attestation de reclassement dans cette nouvelle grille : ma bi-admissibilité n'a pas été prise en compte. Je contacte le rectorat : on me dit que tout changement de statut n'est effectif qu'à la rentrée suivant son obtention, que cette année nous avons repris le 1er septembre et que c'est la date à laquelle la réforme est passée en vigueur, et que pour résumer, j'ai fait tout ça pour rien......

Si dans nos classes, nous changions les règles du jeu en cours de route, les règles d'une évaluation par exemple, je pense que beaucoup nous tomberaient dessus : les élèves tout d'abord, mais aussi leurs parents, notre chef d'établissement, tous, et ils auraient bien raison... Si j'avais su AVANT que finalement les bi-admissibles de 2017 n'allaient pas être reconnus, croyez-moi, je n'aurais pas remis le couvert une 2ème fois, pas au détriment de ma santé, de ma famille, de ma vie sociale... 

Les politiciens ne se disent pas qu'une telle décision, prise en novembre 2016, sachant que les écrits se déroulent en janvier 2017, arrive trop tard pour les candidats qui se présentent au concours lors de cette session ? A deux mois des écrits, la quasi totalité du programme a été travaillée, l'argent dépensé dans l'achat de livres ou autres ressources nécessaires à la réussite, certains candidats ont même pris un congé de formation (sans solde donc) pour optimiser leur chance de devenir bi-admissibles, d'autres un temps partiel... La décision (novembre2016) n'a été prise qu'après les inscriptions qui établissaient un cadre réglementaire stricte (en septembre 2016). Le décret lui même n'a été voté qu'en mai 2017, soit après nos résultats en mars 2017. Non, on ne change pas les règles en cours de route.... 

Nous les 500-600 bi-admissibles de la session 2017, nous lançons donc cette pétition et demandons, animés par un PROFOND espoir, à notre ministre de l'éducation nationale, Monsieur Jean-Michel BLANQUER, que cette session 2017, session transitoire, puisse jouir du statut de bi-admissible et donc bénéficier de la bonification indiciaire correspondante à la nouvelle grille de rémunération.

Nous adressons tous nos remerciements à ceux qui, par la signature de cette pétition, nous accorderont leur soutien.

 



Stéph compte sur vous aujourd'hui

Stéph ANIE a besoin de votre aide pour sa pétition “le ministre de l'éducation nationale: BI-ADMISSIBLES 2017”. Rejoignez Stéph et 1 388 signataires.