Ouverture des listes complémentaires du CRPE

Pétition fermée

Ouverture des listes complémentaires du CRPE

Cette pétition avait 1 453 signataires

Candidats des listes complémentaires du CRPE 2016 a lancé cette pétition adressée à Le Ministère de l'Education Nationale

Nous sollicitons votre soutien car nous avons, cette année, passé le concours de recrutement des professeurs des écoles et avons été inscrits sur liste complémentaire (liste d'attente en cas de libération de poste). Nous attendons depuis début Juillet une éventuelle affectation.

A la veille de la rentrée, personne n'était capable de nous renseigner quant à notre avenir. Aujourd'hui, on nous indique simplement qu'aucune personne sur liste complémentaire ne sera recrutée.

Il y a quelques jours, dans certains départements, des postes de contractuels ont été proposés aux personnes inscrites sur liste complémentaire.
L'Education Nationale nous trouve donc aptes à prendre un poste, mais se sert de nous en nous mettant dans une situation professionnelle précaire.
Si le rectorat ne nous propose pas d'affectation en tant que fonctionnaire, nous perdons le bénéfice du concours que nous devrons repasser l'an prochain comme n'importe quel candidat, impliquant d'énormes sacrifices, que ce soit au niveau familial ou financier.

Cette année encore, des élèves vont se retrouver sans professeur, dans certaines classes où ils sont déjà plus de 30.

"60 000 postes : le tour de passe-passe se poursuit.

A quelques mois de la fin du quinquennat, le gouvernement continue de vendre sa promesse des 60 000 postes. Mais la réalité n'en finit pas de défaire l'illusion. En plus d'un nombre de créations insuffisant pour compenser la hausse démographique et le retour d'une formation bancale (ne parlons même pas de rattraper la saignée des années Sarkozy!), depuis 2012, sur les 13000 postes créés dans le premier degré... 2200 ne sont pas pourvus !
Mais vendredi, le ministère a décidé qu'aucune académie ne pourrait recruter sur la liste complémentaire !
Ce tour de passe-passe, ces postes fantômes, ce choix clair et systématique de ne pas recruter à hauteur des besoins, ni même des ses propres promesses, contribue encore à dégrader le service public d'éducation.

Sous-recrutement, liste bloquée : gestion des personnels impossible
Ce recrutement volontairement insuffisant a des conséquences désastreuses pour les enseignant(e)s : temps partiels et disponibilités refusés massivement, mouvement interdépartemental quasi-impossible.

Sous-recrutement, liste bloquée : candidat(e)s en grande difficulté, statut attaqué
Les candidat(e)s de la liste complémentaire, auxquels on avait promis un engagement, se retrouvent aujourd'hui sans aucune perspective... Sauf celle d'être appelé-es comme contractuel(le)s pour combler les manques. Car l’Éducation Nationale, qui se cache derrière la nécessité de réussir le concours pour être recruté sous statut, ne se gêne jamais pour chercher à engager ces collègues en CDD." (Extrait circulaire du SNUipp FSU 76).

Nous sommes actuellement 645 en France dans ce cas, considérés comme des numéros, pourtant 645 personnes ayant pour vocation de devenir professeurs des écoles, prêtes à prendre un poste immédiatement. Nous demandons à la Ministre notre intégration au sein de l'Education Nationale en tant que fonctionnaires, nous n'acceptons pas le recours aux candidats des listes complémentaires pour des postes de contractuels, nous n'acceptons pas de devoir repasser notre concours.

Exigeons ensemble l'ouverture immédiate des listes complémentaires et le recrutement d'enseignant(e)s sous statut, à hauteur des besoins !

Pétition fermée

Cette pétition avait 1 453 signataires