Bientôt nos campagnes sous perfusion

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Du rat des villes et du rat des champs, qui souffre le plus? L'un est exposé à la pollution des villes en particulier aux particules fines (PM 10) et au dioxyde d'azote(NO2), pollution liée aux gaz d'échappement des véhicules, aux émissions des usines, des habitations etc...L'autre, le rat des champs qui, il y a cinquante ans, respirait un air sain n'ose plus sortir de son trou. Exposé aux pesticides, aux herbicides, aux insecticides, aux désherbants et tout particulièrement au Glyphosate, le rat des champs se demande s'il y aura encore des habitants qui vont se risquer à venir vivre en zone rurale. La pollution  a gagné nos campagnes depuis la mise sur le marché du glyphosate et autres herbicides, pesticides et insecticides. Autrefois il y avait des pâturages, des clos entourés de haies, refuges des oiseaux et du petit gibier. Durant des années on a laissé détruire les haies, les bosquets. Plus aucune protection que ce soit pour le gibier, les abeilles ou les habitants. Les cultures envahissent nos maisons et avec elles le poison et ses conséquences, le développement des maladies, des cancers, et j'en passe et des meilleurs. Alors Halte aux cultures à moins de 200 mètres des habitations. Cela devrait être une première précaution avant la disparition complète de ces poisons. Tous ensembles, luttons contre ceux qui s'enrichissent en produisant ces produits et faites qu'on interdise toutes cultures non bio autour des maisons. Mesdames, Messieurs les députés, les maires, les conseillers départementaux, prenez des arrêtés dans ce sens. Pourquoi les commerçants, les ouvriers doivent-ils se remettent en question et pas les agriculteurs? Halte aux épandages nocifs pour l'homme comme pour la faune.



Anthony compte sur vous aujourd'hui

Anthony BOTTIGLIRI a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Gouvernement: Halte à la pollution”. Rejoignez Anthony et 15 signataires.