Le droit à l’information et le respect du Statut du Personnel ONEE-BE.

Le droit à l’information et le respect du Statut du Personnel ONEE-BE.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Rachid BOUSSAIRI a lancé cette pétition adressée à Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’ONEE (ONEE-BE)

Monsieur Le Directeur Général de L'ONEE,

 
Imitant plusieurs de mes collègues, et partageant leurs inquiétudes grandissantes devant le déferlement de commentaires et d’informations controversées qui font état d’une éventuelle refonte de notre régime de retraite et de nos organismes sociaux, je vous prie de bien vouloir nous éclairer sur les véritables orientations de l’Office en la matière, dans le contexte peu rassurant des profondes mutations en cours à l’ONEE.
Bien que ce flot de commentaires provienne de sources souvent anonymes, et peu crédibles, il n’en demeure pas moins que les déclarations indéniables du S.G./FNTE-UMT du 14/06/2019 à Marrakech, dont enregistrement ci-joint, restent l’élément détonateur de cette crise, et constituent un indice probant de changements imminents qui mettent en péril nos acquis sociaux, et nos revenus de subsistance.
Ce climat d’incertitude et de suspens est d’autant plus angoissant que les pourparlers sur le volet social sont menés depuis 5 ans en l’absence de transparence et de communication, ce qui fait redouter un scénario qui mettrait le Personnel devant le fait accompli.
Monsieur Le Directeur général, le tollé provoqué par les déclarations de Marrakech, et les voix qui se sont élevées contre le projet annoncé ne laissent aucun doute sur le refus du dit projet qui s’écarte dangereusement des dispositions de notre Statut, garant incontournable de nos droits légitimes.
Aussi, je me joins aux collègues qui m’ont précédé pour réclamer mon droit à l’information, le respect du Statut du Personnel, et plus de loyauté à l’égard des retraités et des veuves, qui continuent à dépendre statutairement de l’ONEE.
A une ère où les droits et libertés dans notre pays connaissent une envolée spectaculaire, il est regrettable de constater que l’ONEE tarde à s’engager sur la voie de la transparence et de la communication.
Pourtant la dernière rencontre avec les jeunes recrues de l’Office au CSTE avait fait naitre l’espoir d’une démultiplication touchant l’ensemble du Personnel, mais hélas aujourd’hui elle est perçue comme un acte sélectif, discriminatoire, et inéquitable.
Veuillez agréer, Monsieur Le Directeur Général, l’expression de mon profond respect.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !