Outre-Mers: Pour l'égalité réelle effective

Outre-Mers: Pour l'égalité réelle effective

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Pole Mer CREFOM a lancé cette pétition adressée à CREFOM (Président du CREFOM)

                                                            TRIBUNE

                                                                 à

                                      Monsieur le Président de la République,

                                      Monsieur le Premier Ministre

« C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas"                                                                        Victor Hugo

               Dans le contexte agité, chaotique et changeant de notre société

                                        le CREFOM souhaite mettre en lumière 

                                         trois repères fondamentaux.

 Premier repère : la loi de programmation relative à l’égalité réelle outre-mer

Voulue et défendue par le CREFOM, cette loi, qui reconnait aux populations des outre-mers le droit à l’égalité réelle au sein du peuple français, aurait pu rester lettre morte. Les contrats de convergence prévus par cette loi commencent à voir le jour. Nonobstant les réserves que l’on peut avoir, ces initiatives méritent notre attention si l’on veut que ces efforts donnent tous leurs fruits.

Deuxième repère : la Charte d’engagement trajectoire Outre-mer 5.0

Cette charte se base sur les engagements de la France vis-à-vis des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies dont l’objectif 14, relatif aux océans, interpelle tous les outre-mers. Elle traduit une nouvelle manière d’imaginer et de construire les outre-mers de demain. Elle invite les décideurs, les élus, les entreprises, les citoyens à penser à travers cinq défis : zéro exclusion, zéro vulnérabilité au changement climatique, zéro carbone, zéro polluant agricole, zéro déchet.

Ces défis sont immenses. La manière de faire en co-construction est nouvelle et impose des innovations organisationnelles et managériales. La dimension maritime de ces défis (97% de la ZEE nationale est outre-mer) est majeure et sera clé pour l’exemplarité de la France dans tous les océans du monde.

Troisième repère : la croissance de l’économie maritime

Aujourd’hui, c’est reconnu internationalement, (y compris en Europe, en France et dans les outre-mers, notamment grâce au Cluster Maritime Français et à la FEDOM), la croissance dite bleue, est un secteur qui se développe et se développera plus vite que la moyenne de l’économie mondiale. Elle impacte les plus grands défis de l’humanité : changement climatique, autosuffisance alimentaire, énergies renouvelables, érosion de la biodiversité, lutte contre la pauvreté, paupérisation des ressources naturelles terrestres, réseaux de communication, migrations…

Ce développement ne pourra avoir lieu, là encore, que dans le cadre de la co-construction en rapprochant les points de vue des acteurs politiques, économiques, sociaux et environnementaux et, plus largement, des populations dans la diversité de leurs histoires, de leurs savoirs, de leurs cultures…

                                                 PROPOSITION

Considérant les attendus de la loi de programmation relative à l’égalité réelle outre-mer qui restent et resteront d’actualité encore demain,

considérant les défis majeurs relatifs à la lutte contre le changement climatique et l'érosion de la biodiversité, en particulier dans les outre-mer qui hébergent 80 % de la biodiversité et 97 % de la ZEE françaises,

considérant les obstacles dus à l’éloignement géographique et à l'isolement et la nécessité du partage entre ultramarins des connaissances et des expériences,

considérant les nombreuses et belles initiatives déjà prises et l’urgence d’obtenir des résultats concrets sur le terrain,

considérant la diversité des questions et des projets touchant les interfaces terre-mer et les espaces marins et leur capacité d’entraînement pour le développement social et économique des territoires,

considérant la nécessité de créer de nouvelles filières en ayant une attention particulière pour les jeunes et les femmes qui ont un rôle essentiel à jouer dans l'émergence de nouveaux modèles,

considérant le travail accompli par le Comité d’orientation biodiversité ultramarine de l’Agence Française pour la Biodiversité et tout l’intérêt de sa démarche qui doit être poursuivie et approfondie,

considérant la disparition de ce comité à la fin de l'année 2019,

considérant enfin la dimension planétaire des outre-mers en tant qu’ambassadeurs des savoir-faire français dans tous les océans, leur rôle particulier dans « l'Archipel France » et sur des axes stratégiques comme l’Indopacifique,

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier Ministre,

Nous, signataires de cette tribune, souhaitons votre accompagnement pour mettre en place, en lien avec le Ministère des Outre-mer, une instance capable de contribuer à une stratégie de développement des outre-mers visant à l'égalité sur tout le territoire français.

Cette instance doit avoir pour objectif de dynamiser les échanges de connaissances et d’expériences, de provoquer les concertations nécessaires entre les différents acteurs, nationaux et locaux, et d’accélérer la concrétisation des projets sur les territoires.

Elle doit permettre de partager sur l'ensemble des politiques publiques (développement économique, éducation, agriculture, aménagement…) avec pour toile de fond la préservation de l'environnement, la lutte contre l'érosion de la biodiversité et le changement climatique.

Elle doit également favoriser, dans une démarche de co-construction, l'application des politiques de l’État, en tenant compte des contraintes de chaque territoire.

Il nous semble primordial que cette instance soit animée par une équipe restreinte et de confiance, dédiée aux Outre-mers, située à un haut niveau de décision, et maîtrisant les problématiques et spécificités des différents territoires.

Notre confiance en l’avenir s’enrichit de notre décision d’être plus forts ensemble. Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, aidez-nous à faire le trait d’union entre tous les ultramarins, entre tous les français, entre tous les citoyens du monde.

Partageons notre ambition de faire souffler un vent d’espoir sur les outre-mers !

Signatures

Daniel DALIN                                        Jean-Michel MARTIAL
Président du Crefom                            Président d’Honneur du Crefom

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !