Pour que les trains continuent de circuler sur les lignes, dites secondaires, de Touraine

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


 A Mme Elisabeth Borne, Ministre chargée des transports,

Les Tourangeaux tiennent à leurs lignes ferroviaires. Suite à la remise au gouvernement du rapport Spinetta qui pointe, entres autres, les lignes considérées comme secondaires (lignes classées de 7 à 9), vous avez  déclaré qu'il y avait urgence à agir dans le cadre d'une vaste réforme de la SNCF qui aboutira sans nul doute, à la privatisation de la SNCF et à la modification du statut des cheminots …mais aussi à la remise en cause des dessertes rurales et des lignes peu fréquentées (car trop peu nombreuses et peu adaptées aux horaires du travail)

Ainsi, nous nous dirigeons vers le retrait des engagements de l’Etat et vers la suppression des lignes secondaires jugées non rentables…à moins qu'elles ne soient confiées aux régions, mais rien ne nous dit aujourd'hui avec quelles garanties de pérennisation, ni avec quels financements ! 

Ainsi, il y a urgence à nous faire entendre pour la défense de nos territoires ruraux tourangeaux, et notamment pour conserver les liaisons Tours/Loches, Tours/Chinon et Tours/Château-Renault/Vendôme/Châteaudun (qui passe aussi à Monnaie et Notre Dame d'Oé).

Nous voulons continuer  à pouvoir prendre le train, là où les lignes et les gares existent  ... là où le service public remplit encore son rôle et dans le souci de mieux maitriser nos engagements en terme de développement durable (COP 21)....Le train , qui est reconnu comme un transport écologique, permet à quelques-uns de nos enfants de se rendre à leur établissement scolaire autrement qu’en car ou dans la voiture de leurs parents. Il nous permet d'aller et venir librement ! Pour certains d'entre nous, il nous donne aussi le pouvoir de travailler à Tours, à Vendôme (arrêt TGV), voire même à Paris.... Mais c'est bien plus qu'une desserte ferroviaire ! A travers ces lignes ce sont nos bassins de vie qui sont en jeu.

Face à la vision technocratique d'experts parisiens qui auraient vite fait de la qualifier de secondaire, nous affirmons ici notre attachement profond à la desserte ferroviaire de nos villages Tourangeaux. Nous, citoyens à part entière qui ne vivons pas dans une grande ville, disons notre attachement à notre terre de Touraine. Nous réaffirmons notre volonté de vivre ici en province, pour nous et nos enfants, dans une société qui se préoccupe de l’avenir de notre planète.

Nous voulons la vitalité de notre bassin de vie et la liberté de circuler de manière écologique !

Cordialement,

Brigitte Vengeon, Adjointe au Maire de Château-Renault



brigitte compte sur vous aujourd'hui

brigitte VENGEON a besoin de votre aide pour sa pétition “La Touraine que j'aime prend le train ...”. Rejoignez brigitte et 2 464 signataires.