Pétition fermée

Rétablir les subventions de la "Politique de la ville" aux associations de l'Estaque

Cette pétition avait 2 104 signataires


Mme FRUCTUS, adjointe à la ville de Marseille, déléguée à la politique de la Ville, et M. ROUSSET, Préfet à l'égalité des chances, ont décidé de façon unilatérale, sans aucune concertation préalable, l'arrêt total des subventions pour certaines associations ainsi qu’une baisse de plus de 50 % pour d'autres structures ancrées sur l’Estaque et le Bassin de Séon et qui oeuvrent dans le champ social, culturel, sportif, ou de loisir, c’est-à-dire pour l'intérêt général. De plus, cette décision vient de tomber six mois après le démarrage des projets !

C’est un arrêt de mort pour certaines associations et des licenciements secs !

C’est la disparition programmée de nombreux services publics dispensés par des associations !

Ce procédé est INACCEPTABLE et INDIGNE d'une instance comme le GIP Politique de la Ville qui se veut « proche des acteurs locaux » et dont l’objectif est de rééquilibrer les territoires.

Tout cela se fait au nom d’un redécoupage du territoire de la Politique de la ville qui a exclu des quartiers entiers de la zone prioritaire. Dans ces quartiers, les précaires et la pauvreté sont-ils devenus invisibles pour nos institutions, par la magie d’un redécoupage ?

Les habitants ont-ils si profondément changé qu’ils ne devraient plus avoir droit aux mêmes services que l’an dernier ?

Nous n’acceptons pas cette gestion bureaucratique et injuste du bien public.

Et nous demandons le rétablissement immédiat des subventions supprimées.



Jacques compte sur vous aujourd'hui

Jacques VIALLE a besoin de votre aide pour sa pétition “La solidarité et la culture en danger sur notre territoire !”. Rejoignez Jacques et 2 103 signataires.