LA RUE DES ENVIERGES AUX HABITANTS !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Chère Mme Anne Hidalgo, maire de Paris,
Chère Mme Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement de Paris,
Chère Mme Florence de Massol, première adjointe à la maire du 20e arrondissement, chargée de la démocratie locale, du budget participatif, des espaces verts, de la nature et de la préservation de la biodiversité,
Chère Mme Pauline Veron, adjointe à la maire, chargée de la démocratie locale, de la participation citoyenne, de la vie associative et de la jeunesse,

Nous nous permettons de vous solliciter concernant le projet ENVIERGES EN VERT, dans le cadre du budget participatif du 20ème arrondissement de Paris. Le projet a été voté en 2015 et depuis un mois les travaux ont enfin commencé. Nous nous en réjouissons !

Notre idée de départ était de végétaliser la rue avec des plantes vivaces et de petits arbustes dans des jardinières en pleine terre que les habitants de la rue devront soigner collectivement, dans le but non seulement d'améliorer le cadre de vie de la rue mais aussi de tisser des liens de solidarité entre les personnes concernées. Il y a trois ans, nous avons créé dans ce but un collectif, ENVIERGES EN VERT. Nous avons participé aux rencontres avec la Mairie à ce sujet (hélas, nous n’en avons eu que trois en trois ans).

Le budget initial voté était de 450.000 euros et il a été par la suite mystérieusement baissé à 93.000 euros. Mais nous avons été ravis d’apprendre récemment que le budget prévisionnel est remonté au montant d’origine.

Nous venons également d’apprendre qu'environ la moitié de ce montant est dépensé pour le désamiantage et la réalisation d’un nouvel enrobé de la chaussée. Nous sommes ravis que ce désamiantage se fasse, même si, à vrai dire, nous ne l’avons jamais demandé.

A ce premier stade des travaux, où le désamiantage est terminé et en attendant de voir remettre l’enrobé, nous avons découvert un très beau pavage caché sous le précédent enrobé, pavage que nous, signataires de cette lettre, mais aussi la majorité des habitants que nous avons réunis le 24 septembre 2018, souhaitons conserver visible.

Nous avons donc essayé de demander à la Mairie du 20ème s’il était possible de conserver ce pavage et de le restaurer. Cela nous semble d’autant plus cohérent pour une rue destinée à devenir une zone de rencontre, avec une priorité aux piétons et une vitesse de circulation limitée à 20 km/h.

Le choix du pavé n'est pas seulement une question d’amélioration esthétique et de conservation de l'aspect historique, mais aussi un choix plus écologique et responsable, dans l'esprit d'une récupération du patrimoine existant et d'une réduction des émissions carbone en faisant l’économie de plusieurs tonnes d'enrobé. Les avantages du pavé sont aussi d'ordre thermique, surtout en été. Le problème du bruit des véhicules sur les pavés ne s’avère pas être un handicap : pendant ces dernières semaines nous avons pu constater qu'il n'y a pas de réelle nuisance sonore, à l'inverse les voitures ralentissent naturellement.

Nous avons reçu les plans du projet quasiment un mois après le démarrage du chantier, nous avons ainsi appris très tardivement que :

- le projet ne tient pas compte des concessions des terrasses, lesquelles, dans le cas du 10 rue des Envierges, empiètent au-delà des autorisations au détriment des plantations ;

- le positionnement des fontaines pour l'arrosage tel qu'il est prévu dans le projet ne facilite pas l'entretien des végétaux ; en effet, toute la partie Nord de la rue n'aura pas de point d'eau, alors deux fontaines sont prévues vers le milieu de la rue ;

- des bancs sont disposés tout le long de la rue, mais nous avons demandé d'en prévoir uniquement deux, vers le milieu de la rue, pour les personnes âgées.

Nous demandons simplement de connaître les raisons précises des décisions qui ont un impact sur notre rue, de pouvoir savoir en toute transparence s'il est possible de garder les pavés dans la rue des Envierges, de respecter les concessions des terrasses, de faciliter l'entretien par la mise en place de fontaines en cohérence avec les usages, et de prendre en compte les contraintes du quartier en ne créant pas des équipements qui peuvent causer des nuisances.

Nous, comme vous, partageons un but commun : le bien des habitants.

Le collectif Envierges en vert.

engiergesenvert@gmail.com