Des contrôleurs dans les trains sur la région Grand-Est

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


Le dernier accident en date sur la région Grand-Est, aura soulevé bon nombre d’inquiétudes chez les cheminots et les usagers.

La catastrophe a été évitée de peu.

Une des questions que soulève cet accident est simple :

Que se serait-il passé si le conducteur du train n’avait pas pu sortir de la cabine de conduite ?

Aujourd’hui, la sécurité ferroviaire repose sur des fondamentaux qui ont révélé leurs faiblesses dans cet accident.

Une conclusion est certaine : jamais aucun moyen technique ne pourra remplacer l’être humain.

La présence humaine dans les trains n’est plus à démontrer.

Un contrôleur dans un train, c’est plus de sécurité, plus de sûreté au service des usagers :

  • Prendre le relais du conducteur, en cas d’impossibilité pour celui-ci de sortir de la cabine de conduite ou de blessures graves ;
  • Assurer la sécurité des voyageurs pendant l’évacuation de la rame accidentée ;
  • Prendre en charge les usagers avant l’arrivée des premiers secours ;
  • Eviter que les trains ne deviennent des zones de non-droit

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, tellement la présence humaine dans les trains est indispensable.

Sur l’ex-territoire de Champagne-Ardenne, l’équipement agent seul (EAS) a été mis en place par la nouvelle mandature politique régionale au 1er janvier 2017. Auparavant, le dispositif conventionnel prévoyait un contrôleur dans chaque train.

Pourquoi ont-ils supprimé cette obligation ?

Dans les Hauts de France, la nouvelle convention TER prévoit la présence d’un contrôleur dans chaque train.

Dans un sondage publié le mercredi 23 octobre 2019, 78 % des Français jugent nécessaire la présence d’un contrôleur dans tous les TER.

La région Grand-Est, complètement absente du débat ?

C’est elle qui décide, elle a toutes les clés entre les mains pour remettre des personnels dans les trains, et c’est à elle qu’incombe la sécurité des usagers.

Faut-il attendre des bilans humains plus lourd pour réagir ?