UPV: Contre l'avancée de nos examens au 12/04! Nos examens la semaine du 03/05, pas avant!

UPV: Contre l'avancée de nos examens au 12/04! Nos examens la semaine du 03/05, pas avant!

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

UNEF Montpellier - CAGE a lancé cette pétition adressée à La présidence de l'Université Paul Valéry

 Non à la suppression de 3 semaines de cours et de révisions !

  Les examens à partir de la semaine du 03 mai et pas avant !

La présidence de l’Université Paul Valéry vient de donner l’ordre aux différentes composantes de l’Université d’organiser les partiels 3 semaines plus tôt que prévu. Les partiels commenceraient la semaine du 12 avril au lieu de la semaine du 03 mai !

C’est la suppression de 3 semaines de cours et de révision. C’est une atteinte directe et violente à nos formations, nos conditions d’études et de révisions. C’est pourquoi :

Il est hors de question d’accepter cela ! Les examens doivent être organisés à partir de la semaine du 03 mai et pas avant !

L’ensemble des syndicats étudiants de l’université, en premier lieu l’UNEF, le SCUM et Solidaires Etudiant-e-s doivent reprendre à leur compte cette revendication et réaliser l’unité pour sa satisfaction !

Pour cela, l’UNEF Montpellier – CAGE propose la signature la plus large de cette pétition qui est adressée à la présidence.

Nous invitons syndicats et associations étudiantes de l’UPV à rejoindre la pétition pour que nous fassions campagne commune !

Nous proposons également aux étudiants de l’UPV de prendre position par le biais d’une motion dans leurs promotions et d’élire des représentants afin d’appuyer le combat.

Une telle motion pourrait être :

« Nous, étudiants de – promotion, filière, ufr -, avons pris connaissance de la suppression de 3 semaines de cours et de révisions au compte de l’organisation de nos examens dès la semaine du 12 avril au lieu de la semaine du 03 mai. Nous prenons position pour que :

-        Les dates d’examens initialement prévues depuis le début de l’année scolaire dans le calendrier Universitaire prévalent.

-        Les examens commencent à partir de la semaine du 03 mai 2021.

Nos syndicats étudiants de l’UPV, UNEF, Solidaires Etudiantes, SCUM, doivent prendre position en ce sens et réaliser l’unité pour la satisfaction de nos revendications.

Nous désignons nos représentants pour faire connaître notre position à nos syndicats et à l’administration. »

En attendant signons cette pétition sur les mots d'ordres :

 Non à la suppression de 3 semaines de cours et de révisions !

  Les examens à partir de la semaine du 03 mai et pas avant !

 --------


[L’UNEF Montpellier informe]

Ce changement de dernière minute dans nos Modalités de Contrôle des Connaissances est le résultat de la politique du gouvernement. Celui-ci a profité de l’état d’urgence sanitaire pour permettre par ordonnance (n 2020-1694) de déroger au code l’éducation. Celui-ci est censé garantir nationalement notre droit à l’égalité face aux examens. Le cadre légal de l’ordonnance permet ainsi l'organisation arbitraire de nos examens sur ordre des conseils de gestion (CEVU, CA) de la présidence de l’Université. C’est cette ordonnance qui rend légalement possible les situations infernales que nous connaissons depuis 1 an face à nos examens et qui ont conduit à ce que des centaines de milliers d’étudiants arrêtent leurs études cette année. C’est pourquoi nous avons pris position pour que nationalement notre syndicat combatte pour l’abrogation de cette ordonnance qui permet par exemple la situation présente !

Ce changement imposé par la présidence de l’Université intervient alors que cette dernière prévoit par son nouveau projet de calendrier universitaire 2021-2022 de rendre inaccessible nos rattrapages de 1ère évaluation ! Cela prépare ni plus ni moins la suppression de nos rattrapages du 1er semestre comme nous l’expliquons dans ce tract.  

Il est nécessaire pour défendre sérieusement nos droits de combattre nationalement pour l’abrogation de l’ordonnance du gouvernement. Il est nécessaire de combattre à l’UPV contre le projet de nouveau calendrier universitaire qui supprime de facto nos rattrapages.

Mais aujourd’hui l’urgence est de combattre immédiatement pour que nos partiels soient organisés la semaine du 03 mai comme prévu depuis le début de l’année !

Faisons face à cela dans l’unité et par la suite pour nos rattrapages, pour notre droit national à l’égalité devant les examens !

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !