Annulez le refus du titre du séjour

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Bonjour à toutes-s,

Nous créons cette pétition pour aider Souaad Rebeihi qui subit une décision injuste de la part d’une préfecture de Toulouse.

En effet, Souaad Rebeihi est algérienne et sourde signante. A l’âge de 2 ans, elle est partie vivre à Toulouse pour aller à l’école des sourds jusqu’à ses 13 ans. Malheureusement, suite au problème familial, elle a l’obligation de retourner en Algérie.

Il y a 6 ans, à ses 29 ans, elle a réussi à retourner en France grâce à un visa de 30 jours. Elle s’est toujours bien sentie à Toulouse, lieu où elle a grandi, lieu où elle a connue des personnes pendant son enfance, lieu où elle a rencontré des personnes qui lui permettent de découvrir sa passion, lieu où elle a eu son autonomie.

Voilà qui arrive l’année 2014 dite l’année sombre, la préfecture de Toulouse ordonne l’expulsion de Souaad. Grâce à la dévotion de son avocat, de ses amis proches et des associations, elle a réussi le premier acte au tribunal. La préfecture a pour ordre de donner la carte de séjour à Souaad, action immédiate qu’elle n’a faite que quelques mois plus tard.
Souaad a pu rester paisiblement pendant des années, malgré quelques combats année par année pour obtenir la carte séjour, parfois remplacée par la carte de récépissé.

C’est là que nous nous révoltons, en cette fin de 2018, la préfecture ouvre le deuxième acte, une deuxième expulsion encore injuste et discriminatoire.

Nous vous demandons de révolter avec nous, nous vous demandons de crier l’injustice avec nous, nous vous demandons le soutien à Souaad Rebeihi.

Qui est Souaad ? Que fait-elle en France ? La mérite-t-elle ?

Nous vous dirons mille fois oui mais nous savons que cela ne suffise pas donc nous allons vous montrer par ses actions, par son engagement, par sa volonté qui est immense.

Depuis son arrivée en France, elle a participé dans plusieurs associations en tant que spectatrice, bénévole, organisatrice, etc. Sa détermination est toujours présente. Nous pouvons le voir par son engagement dans plusieurs associations telles que :

-       L’ACT’S : elle est bénévole, elle a toujours été présente dans les activités, dans la manifestation, etc.

-       Grand Rond : elle a participé à l’atelier théâtre pour sourds pendant 3 ans puis spectatrice.

-       L’AST (Association des Sourds de Tolosa) : elle a monté les échelles année par année, tout d’abord en tant que bénévole simple puis elle est devenue CA parents enfants ensuite et actuellement en tant que CA bureau, elle s’occupe du logistique de l’association, un rôle essentiel pour la sécurité, l’hygiène et le bon ordre de l’association en veillant bien à toujours répondre aux demandes des membres ainsi que des CA. Elle a toujours bien mené à sa mission, celle qu’elle chérie depuis son élection.

-       Malgré ses engagements dans les associations, elle est une joueuse de volley-ball d’AST depuis 4 ans, elle s’est toujours battue pour améliorer ses compétences sportives.

Et encore, ce n’est pas fini. Elle a obtenue plusieurs formations depuis son arrivée sur le sol français : BAFA, permis B, français écrit, formation à Paris sur la loi 1901 pour l’association, formation de l’accompagnement des sourds-aveugles.

Elle a participé, en 2016, à EUDY (Euro Union of Deaf Younght) sur le thème « la diversité ». Une semaine où elle échange avec plusieurs personnes sélectionnées de chaque pays européen pour une durée d’une semaine. Une action qui permet de découvrir les différentes méthodes, les connaissances échangées dans le but du développement de la communauté des sourds en France. Une action qui se doit valorisée !

Elle a également participé au séminaire de main à main à Chambéry. Il consiste à se former la langue des signes tactiles pour l’accompagnement des ushers  et des sourds-aveugles.

En effet, actuellement, elle est bénévole et obtient un contrat de CDD depuis quelques mois : l’accompagnement des sourds-aveugles et des ushers. Un travail rare qui mérite d’être félicité ! Elle est le rôle essentiel pour les ushers qui souhaite avoir un accompagnement professionnel et correct. La préfecture pourrait la priver d’une personne ayant cette compétence, dont l’acquis est assez rare. Elle fait partie ces quelques personnes ayant cette compétence.

Nous viendrons sur la situation d’Algérie, le lieu de naissance de Souaad.

Elle n’a pas la vie aisée là-bas étant donné qu’elle n’a pas appris la langue arabe mais la langue française donc la communication est très difficile, voire inexistante. Elle connaît mal la culture algérienne puisqu’elle s’est construite avec celle de la France.

En ajoutant cela, sa famille l’oppresse systématiquement, elle n’a pas la liberté qu’elle connaît ici. Elle ne peut pas sortir quand elle le voulait, elle n’a pas le droit d’avoir le travail ou au mieux un petit job qui lui impose une limite d’horaire minimal. Elle n’a pas le droit de stimuler ses connaissances.

La préfecture estime qu’elle a vécue le plus longtemps en Algérie mais la vie majorité en France égale celle d’Algérie (17 ans pour la France - 18 ans pour l’Algérie). Et une chose que la préfecture oublie c’est qu’elle a eu l’éducation française, elle a appris les constitutions de notre sol française, la valeur de la république, la valeur de la démocratique, la valeur de la laïcité ! Ces bases qu’elle a acquises en premier.  Donc pendant toute son enfance, elle a construite l’identité française et non celle d’algérienne. Elle mérite de rester en France, elle a sa vie ici !



Mat compte sur vous aujourd'hui

Mat FREYJA a besoin de votre aide pour sa pétition “La préfecture Toulouse: Annulez le refus du titre du séjour”. Rejoignez Mat et 770 signataires.