Mes enfants

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Nous nous permetons de vous écrire concernant les difficultés rencontrées par Madame Galina LE BIAN, de nationalité Russe, épouse de Monsieur Nicolas LE BIAN.

Madame Galina LE BIAN vit et travaille en France depuis maintenant trois ans.

Remplissant les conditions requises pour solliciter un regroupement familial (durée, revenus, logement...), elle a déposé une demande en août 2016 pour que ses deux jeunes enfants puissent vivre avec elle et son époux, en France.

En effet, depuis son arrivée en France, ses enfants, (Génnadiii, 9 ans et Kristina, 5 ans) qui sont restés en Russie, vivent séparés de leur mère.

Les délais légaux d'instruction du dossier de regroupement familial se sont écoulés sans qu'aucune information ne lui ait été donnée sur l'état d'avancement de cette demande, ni sur celui de ses demandes de visas faites en parallèle.

Devant l'impossibilité de communiquer par écrit ou par téléphone, Madame Galina LE BIAN et son époux se sont déplacés plusieurs fois en Préfecture de Quimper, où il leur été répondu qu'en raison d'un manque de moyens les dossiers de regroupement familial étaient de fait bloqués.

Cette carence de l'administration française constitue pour eux, une atteinte disproportionnée à leur droit au respect de leur vie privée et familiale. Mais surtout, à aucun moment l'intérêt et les droits de ses deux jeunes enfants – dont celui de vivre avec leur mère et celui de suivre sereinement leur scolarité – ne me semble pris en compte par notre administration.

Cet allongement des délais est incompréhensible pour de jeunes enfants. Ils vivent dans l'attente et dans l'incertitude, et en souffrent.

Ils sont inscrits à l'école primaire, mais ne savent pas s'ils pourront y faire leur rentrée en septembre. Cette prochaine année scolaire est pourtant essentielle pour chacun d'eux puisque Gennadii est inscrit en CM2 et sa soeur en CP.

Nous ne pouvons croire que ces blocages administratifs, en France, ne puissent être levés et ne doutons pas que les demandes de regroupement familial et de visas faites par Madame Galina LE BIAN trouveront une issue favorable dans les meilleurs délais.

Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre courrier, pour permettre à cette famille bretonne de très prochainement s'agrandir.

 



Nicolas compte sur vous aujourd'hui

Nicolas LE BIAN a besoin de votre aide pour sa pétition “La Préfecture du Finistère: Mes enfants”. Rejoignez Nicolas et 123 signataires.