NON aux expulsions au Soudan

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !

Collectif ACCUEIL SANS FRONTIÈRES EN TOURAINE
Collectif ACCUEIL SANS FRONTIÈRES E… a signé la pétition

Le collectif Accueil Sans Frontières en Touraine (ASFT), regroupe une dizaine d’associations et de collectifs solidaires, actifs sur les territoires de la Touraine (Chrétiens-Migrants, RESF, Utopia 56, Collectif solidaire de Saint-Pierre-des-Corps, AMAC Touraine, AMMI Val-d’Amboise, la Table de Jeanne Marie, HAPPART, Hospitalité chinonaise, le collectif solidaire du lochois, etc).

Suite à la menace d’expulsion qui pèse sur Rami, un jeune soudanais de 29 ans de Saint-Pierre-des-Corps, qui est toujours en centre de rétention de Rennes, l’ASFT demande à la préfète d’Indre et Loire de cesser immédiatement les expulsions au Soudan.

Ce jeune avait fui son pays où sa vie était déjà menacée. Un renvoi mettrait de nouveau sa vie en péril au vu de la situation politique actuelle particulièrement instable et de la répression sanglante qui y sévit.

Le principe de non-refoulement est garanti par l’article 33 de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, par l’article 3 de la Convention contre la torture et par l’article 19.2 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne. En application de ces principes, la France ne peut procéder au renvoi d’une personne vers un pays où sa vie sera en danger.

L’ASFT alerte sur le cas de Rami, car il s’agit, pour le moment, du seul soudanais menacé d’expulsion en Indre et Loire. Alors que l’union européenne a suspendu ses programmes de contrôle migratoire au Soudan, la France continue toujours sa politique d’expulsion (5 personnes expulsées depuis le début de l’année).

L’ASFT demande la libération de ce jeune et de façon générale, un moratoire sur les expulsions au Soudan.

ASFT lance un appel dès aujourd’hui, afin de sensibiliser et mobiliser le plus grand nombre de citoyens pour que ce moratoire puisse être effectif.

asf.touraine@gmail.com