Quel avenir pour le golf de Stoneham?

Quel avenir pour le golf de Stoneham?

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Heryk JULIEN a lancé cette pétition adressée à La Municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury

Quel avenir pour le golf de Stoneham : Questions relatives au Plan particulier d’urbanisme (PPU)

Le 15 juin dernier, la Municipalité de Stoneham organisait une consultation publique sur un projet de Plan particulier d’urbanisme qui viendra changer les usages possibles sur le terrain de golf de Stoneham afin de pouvoir y faire du développement résidentiel et commercial. Cela a soulevé de très nombreuses questions de la part des citoyens présents. Si vous souhaitez vous aussi avoir des réponses à ces questions, signez cette lettre.

Selon la Municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury, le terrain de golf n’est plus rentable dû à la décroissance de la pratique ; on doit donc le développer pour assurer la pérennité du terrain. Notons tout d’abord que la pandémie a changé cette prémisse. Davantage de jeunes se sont adonnés au golf dans la dernière année. Il serait important d’avoir des données à jour et d’évaluer l’impact post pandémie (ou de surfer sur la vague pour promouvoir et revitaliser l’activité à Stoneham). Si le propriétaire a besoin de liquidité, l’une des solutions à envisager serait de vendre une partie du terrain à des fins de parc ou de milieux naturels à restaurer. Aussi, comme le terrain est zoné récréotouristique, il pourrait diversifier les activités récréatives et touristiques sans devoir y construire un nouveau développement résidentiel.

Plan particulier d’urbanisme

La Municipalité donne comme argument qu’il est préférable de requalifier le golf que de développer à flanc de montagne à l’intérieur du périmètre urbain.

  • À ce compte, pourquoi ne pas avoir permuté le périmètre urbain (PU) et éliminé toute possibilité de développement à flanc de montagne au lieu d’utiliser un Plan particulier d’urbanisme (PPU) ?

Ce dernier ne fera qu’augmenter la capacité de développement sans régler le problème à la source du développement dans des zones non appropriées.

  • Pourquoi avoir choisi le PPU comme outil d'urbanisme ?
  • Quel est le rôle des citoyens dans son adoption et surtout une fois adopté, quelle est leur marge de manœuvre (p.ex. référendum) ?

Règlement de contrôle intérimaire

En 2010, 2016 et 2019, la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a mis en place des Règlements de contrôle intérimaire (RCI) ayant pour principal objectif de restreindre le développement en amont de la prise d’eau de la rivière Saint-Charles afin d’assurer la préservation du lac Saint-Charles comme principale source d’eau pour 300 000 utilisateurs. Deux ans après le dernier RCI, ce projet de PPU a pour effet d’augmenter la capacité de développement de la Municipalité, qui compte déjà dans son périmètre urbain un potentiel d’environ 2000 portes.

Comment comptez-vous défendre ce projet auprès de la CMQ ?

De plus, le RCI 2019 interdit l’ouverture de rue à l’extérieur du PU.

  • À quel moment la CMQ sera-t-elle interpellée pour autoriser ce projet ?
  • À ce propos, le nouveau projet de Plan métropolitain d’aménagement et de développement déposé le 17 juin à la CMQ permet-il ce genre de projet ?

Imperméabilisation des sols et autres effets

En consultation, le représentant de la Municipalité a dit que le développement du golf serait mieux que la monoculture du gazon.

  • Est-ce possible de faire la démonstration que l’imperméabilisation par des routes, des entrées, des toitures et l’ajout de nouveaux usages résidentiels et commerciaux aux sites, en plus des impacts indirects (pollution lumineuse, bruits …) seront préférables au gazon dont les intrants (pesticides et engrais) sont réglementés par le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et suivis par un agronome indépendant ?

L’obtention d’une certification de Golf Vert ou Golf Audubon pourrait être une solution intéressante en plus de créer une particularité au golf de Stoneham.

Usine de traitement des eaux

  • La capacité de l’usine de traitement des eaux usées étant limitée, est-ce possible d’expliquer comment seront raccordé le secteur de Vertmont-sur-le-lac, le golf et l’ensemble des développements prévus dans le PU en plus de certains secteurs qui ne sont pas encore connectés ?
  • Quels seront les investissements à faire et qui paiera la facture de l’augmentation de la capacité de l’usine ? Les promoteurs ?

Nappes phréatiques

Le fait d’imperméabiliser le territoire et de raccorder à l’égout a pour effet de réduire la capacité des nappes phréatiques à se recharger. À ce sujet, une étude est en cours afin de mieux connaître les eaux souterraines du bassin versant de la rivière Saint-Charles (Yohann Tremblay, Réseau québécois des eaux souterraines).

  • Le projet de PPU tient-il compte de l'étude en cours sur les eaux souterraines du bassin versant de la rivière Saint-Charles, de la recharge et des lieux où elle s’effectue, de leur capacité de prélèvement, de leur contribution à l'alimentation des cours d'eau de surface et au principe de précaution devant l'inconnu qu'annoncent les changements climatiques ?

Ces changements sont d’ailleurs perceptibles puisque des secteurs de notre municipalité commencent à manquer d'eau potable à certains moments de l'année.

Zones inondables

La CMQ revoit présentement l’ensemble des cartes des zones inondables, dont celle de la rivière du Hibou.

  • Comment ce projet de PPU tient compte de cet exercice de révision en cours et de la réalité de l'inondation sporadique du terrain de golf lors d'épisodes de crues torrentielles (autre résultat des changements climatiques) ?

Comment ce projet de PPU prend en compte les effets cumulatifs de l'imperméabilisation dans le périmètre d'urbanisation, phénomène qui contribuera à accentuer les épisodes de crues torrentielles ?

Plateforme municipale pour le climat

Le gouvernement du Québec et l’Union des municipalités du Québec ont récemment lancé la Plateforme municipale pour le climat (pourleclimat.ca).

  • Ce projet de PPU contribue-t-il à l’atteinte des dix chantiers climatiques qui y sont inscrits ?
  • Comment ce projet de PPU contribue-t-il à la mise en œuvre d’une vision d’ensemble (à l’échelle de toute la municipalité) de l’aménagement du territoire municipal dans une perspective de résilience et d’adaptation aux changements climatiques, d’arrêt de l’érosion de la biodiversité et du maintien des services écosystémiques ?

Autres questions

  • En consultation publique, la Municipalité a utilisé les cartes du promoteur pour délimiter les différentes zones. Est-ce que ces cartes seront revues par des experts indépendants avant l’entrée en vigueur d’un futur PPU ?
  • Quelle est votre perspective à moyen et long termes au niveau mobilité sur le territoire compte tenu des projets de développement en cours, notamment sur le chemin du Hibou ?
  • Comment tenez-vous compte de l'augmentation de l'achalandage que créera le développement dans le PU en plus de l'ajout du développement dans le secteur du projet de PPU ?
  • Comment comptez-vous éviter le piège des boulevards urbains qui favorisent les voitures au détriment des autres usagers non motorisés ?

Afin d’obtenir des réponses à ces questions, nous croyons que l’échéancier vers l’adoption de ce PPU doit être revu. Ce projet est majeur pour notre municipalité et nous sommes convaincus qu’il est important de prendre le temps d’évaluer toutes les options avant de s’engager vers un tel changement pour ce territoire.

Merci à l’avance d’être à l’écoute de nos préoccupations.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !