STOP AU RACKET SUR LES STATIONNEMENTS A PARIS

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Bonjour,

Je m'adresse à vous, car notre situation est dramatique, mettant en jeu l’existence même de mon entreprise, située depuis 1957 dans le 18ème arrondissement.

1) Notre effectif  est de 10 salariés.
2) Notre flotte véhicule : 10 véhicules société dont 1 véhicule lourd de 12m3 et une voiture 4 places choisie pour pouvoir véhiculer des compagnons et des clients
3) Macaron de stationnement 1 maximum possible pour 10 salariés
4) Carte professionnelle 3 maximum autorisées ( prix 240€ x3= 720 € dont 4 € par jours x3 véhicules  x328 jours travaillés  = 3 936,00 €

A ce jour nous devons payer :

Pour 6 véhicules professionnels, sans carte professionnel cela nous coûtent :
19,20 € / jour pour un véhicule

19,20€ x6 véhicules = 117,60 par jour pour 6 véhicules.

117,60€ x21 jours pour 6 véhicules = 2469,60 €

2469,69€ x11 mois = 27 160,21 €

 

Coût total = 27 160,21 € + 3 936,00 € = 31 096,21 € en payant le parking


Quelle société peut payer une somme pareille. Regardez nos bilans, nos salaires. Répercuter cette somme sur nos clients équivaut à une perte de chiffre d’affaires. Nous avons déjà du mal à survivre en raison de la crise économique et des difficultés des particuliers aussi acculés.

Nous sommes une Société de proximité : plombier, chauffagiste, dépanneur, maçonnerie,

Nous sommes qualifiés QUALIBAT, PG (gaz) HANDIBAT, SILVERBAT, qualifiés amiante sous-section 4
Nous payons notre URSAFF, nos assurances garantie décennale et responsabilité civile.
Comment faire? expliquez-nous comment faire, avec des auto-entrepreneurs, Polonais, Roumains...

Nous essayons d’organiser notre survie et notre croissance. Mais dans ces conditions c’est inutile de travailler pour payer du parking, ce qui veut dire plus d‘argent pour investir.

C.HUMMEL



DEFRANOUX & LEDUC compte sur vous aujourd'hui

DEFRANOUX & LEDUC a besoin de votre aide pour sa pétition “La Mairie de PARIS: STOP AU RACKET SUR LES STATIONNEMENTS A PARIS”. Rejoignez DEFRANOUX & LEDUC et 35 signataires.