Victoire

Une vraie Justice pour Fiona

Cette pétition a abouti avec 2 781 signatures !


Nous sommes des milliers à avoir assistés effarés à la mascarade des avocats de la défense lors du procès de l'affaire de la petite Fiona.

Rappel des faits: Me Grimaud, avocate de la partie civile, a fait remarquer suite à l'audition d'un témoin, que celui ci lui posait souci car il avait été défendu précédemment par Me Khanifar, avocat de Berkhane Makhlouf, et qu'il aurait pu être guidé dans son témoignage par celui ci.

La tension était palpable depuis le début des audiences, nous sommes beaucoup à avoir constaté que les avocats de la défenses, notamment Me Portejoie, cherchaient l'incident, il n'en a donc pas fallu plus pour que ceux ci, demandent au Président de faire acter cette remarque. Celui ci a dit qu'il allait y réfléchir pendant la suspension de midi.

A la reprise, Me Portejoie a exigé des excuses de Me Grimaud et redemandé une suspension pour aviser le Bâtonnier, au prétexte qu'il ne pouvait plus intervenir pour les intérêts de leurs clients, leur probité ayant été remise en cause.

Celle ci s'est excusée et malgré cela les avocats de la défense ont quitté le Tribunal au mépris des témoins qui attendaient pour s'exprimer. Il a fallu attendre le lundi matin pour savoir si les débats allaient reprendre et entendre avec stupéfaction que NON ils ne reprendraient pas, qu'ils avaient exigés le départ de Me Grimaud qui avait refusé, et que le procès était renvoyé au mois de Janvier 2018. Seuls les jurés changeront.

Nous estimons qu'il est légitime que Me Grimaud s'interroge car, Me Khanifar a assisté le témoin lors de sa garde à vue au moment de la disparition de Fiona, moment où il avait livré son "intime conviction" (http://www.lci.fr/justice/affaire-fiona-pourquoi-le-proces-en-appel-a-ete-renvoye-cecile-bourgon-berkane-makhlouf-2067536.html mais qu'il avait aussi défendu le témoin en 2015 (http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/justice/2015/01/29/condamne-a-un-an-ferme-pour-violences-et-menaces_11309263.html) alors qu'il était déjà l'avocat de Berkhane Makhlouf. N'y a t'il pas, en effet, conflit d'intérêt à avoir défendu le témoin lorsqu'il était prévenu dans une autre affaire et à l'interroger pour la défense de Berkhane Makhlouf sur son intime conviction, sachant que ces deux là se connaissaient et que "l'intime conviction" du témoin est la ligne de défense que les avocats de la défense mettent en avant?

Quoi qu'il en soit la grande oubliée de ce "cirque" qui a eut lieu au Tribunal du Puy en Velay du 9 au 16 Octobre, c'est la victime, FIONA. Le but de ce procès étant de savoir ce qui a causé son décès et surtout où ils ont mis son corps, car depuis Septembre 2013 ce sont deux questions qui restent sans réponses.

Nous ne parlons même pas de l'irrespect pour le papa de cette petite qui est présent dans la salle à ce moment là, comme il est présent à chaque fois pour toutes les audiences en rapport avec cette affaire, inclus les 5 demandes de remise en liberté de Mme Bourgeon.

Il faut que cela cesse lors des prochaines audiences, cette petite fille a le droit à une Justice exemplaire et non à une parodie de Justice, il est inadmissible qu'un tel théâtre se produise, tout comme il est intolérable que des avocats empêchent leurs clients de répondre ou les intimident du regard et musèlent d'autres avocats qui les dérangent car ils semblent parvenir à briser la coquille de leurs clients.

Nous exigeons que le prochain procès qui doit avoir lieu en Janvier 2018, se déroule dans des conditions normales afin que Fiona obtienne Justice et son papa, des réponses.

 

 

 



Citoyens solidaires compte sur vous aujourd'hui

Citoyens solidaires EN COLÈRE a besoin de votre aide pour sa pétition “LA JUSTICE: Une vraie Justice pour Fiona”. Rejoignez Citoyens solidaires et 2 780 signataires.