Maintenir Evans au sein de la famille SAUDEMONT. Notre neveu de 15 ans.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Evans a subit des insultes et une pression de la part de sa mère et de son beau père. Il a respiré des odeurs de cannabis chaque jours (la mère est assistante maternelle), ils l'ont filmé avec une caméra vidéo surveillance pendant 1 an. Ils ont voulu lui détruire sa vie tout simplement. Le punir en permanence en l'enfermant dans sa chambre.

Il a écrit à la juge des enfants pour dénoncer les faits en mars 2016, la juge l'a placé 6 mois chez nous à compter du 14.04.16 (sa mère a demandé qu'il soit chez nous et non en famille d'accueil). 6 mois après la juge décide de le retirer parce que soit disant, on aurait denigré la mère et le beau père alors que nous avons dit la vérité. Il a été constaté  que sa chambre a été vidée ( lit meubles, télé, consoles etc...) et qu il n'avait plus sa place au sein du foyer.  Lors des 2 audiences le papa du mineur n' a jamais été convoqué alors qu il est concerné.  

On a fait appel au tribunal d'Amiens, il y a 4 jours nous avons été convoqué à la Cour d'appel d'Amiens. Nous avons eu l'impression de ne pas avoir été écouté. Le père d'Evans souhaite qu'il reste chez nous (il a retrouvé une vie stable, a plus confiance en lui, il tousse plus, un progrès scolaire a été constaté. Il est toujours fragile psychologiquement  (suivi par un psychiatre). Évans a tiré la sonnette d'alarme en écrivant avec son coeur cette lettre au juge, il a été dit par la partie adverse ou autres qu'en vu de ses mauvais résultats scolaires qu'il n'aurait pas pu rédiger cette lettre tout seul !!!  Faut il être premier de la classe pour dénoncer des faits?

Nous avons entendu toutes sortes de choses notamment :  étant une assistante maternelle  il ne peut pas y avoir de consommation de stupéfiant au sein du domicile. Ils ont à titre d'information reconnu une consommation de cannabis, d'avoir filmé le mineur, des pressions psychologique  ( punition très sévère influencé par son beau père car ce dernier trouvait sa compagne trop laxiste). 

Nous l'avons gardé dès son plus jeune âge  (3mois), nous étions alors que de simples voisins de palier, puis quelques années après, ma femme a été sa marraine civile.

A ce jour il a été constaté  qu' Evans a plus confiance en lui, plus équilibré, il a une stabilité sur le plan émotionnel et psychologique. Il me semblait qu'à 15 ans le mineur pouvait s'exprimer sur son désir où il voulait vivre?  L' avocate du mineur a souligné que remettre Evans au sein du foyer maternelle ou en famille de accueil, l'exposerait  à de grands dangers ( fugue, et on pourrait imaginer le pire.) . Les grands parents paternels et maternelles et arrière grand père maternelle souhaitent également pour le bien être de leur petit fils que ce dernier reste chez nous. Pour l'adolescent  il n'est pas envisageable pour le moment de retourner au sein du foyer maternelle  ni de se retrouver au sein d'une famille d accueil ou d' un lieu étranger.                                       Evans est prêt à essayer de maintenir un contact avec sa mère avec l'aide des services sociaux.  

A ce jour, je souhaiterais que les mineurs soient plus entendus, au lieu de remettre en doute leurs dires.         Nous sommes  dans l'attente de la décision de la cour d'appel d'Amiens qui rendra son verdict en date du 9 Mars 2017.

Nous souhaiterions être mis en contact avec la presse et les différents médias pour un temps de parole. 

Merci de votre aide.



Pascal compte sur vous aujourd'hui

Pascal SAUDEMONT a besoin de votre aide pour sa pétition “La justice et la population : Maintenir le placement d'Evans dans la famille SAUDEMONT. Notre neveu de 15 ans.”. Rejoignez Pascal et 221 signataires.