La France doit intervenir en Arménie.

La France doit intervenir en Arménie.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Paul VAN a lancé cette pétition

Dans la nuit du 12 au 13 septembre 2022, l'Azerbaïdjan a débuté une nouvelle agression contre l'Arménie. L'armée azerbaïdjanaise a attaqué le territoire arménien sur plusieurs fronts. Le nombre de victimes arméniennes se montent à 207 dont 3 civils, des blessés au nombre de 293, et 20 militaires ont été capturés selon les autorités arméniennes.

Ces dernières 24 heures, les Etats-Unis ont multiplié leurs efforts pour maintenir un cessez-le-feu. Le secrétaire d'Etat Anthony Blinken a appelé Bakou et demandé un retrait de ses troupes azerbaïdjanaises du territoire d'Arménie.  La présidente de la Chambre des représentants du Congrès Américain Nancy Pelosi en visite officielle en Arménie a déclaré que "la souveraineté de l'Arménie est une priorité".

C'est pourquoi la réaction de l'Europe est attendue. Et de la France encore plus. 

Face aux enjeux énergétiques et économiques, face à la guerre en Ukraine et la menace des flux migratoires, l'Europe a peur, Bruxelles fait l'aveugle.
Et l'Arménie reste à la merci d'un nouveau génocide.
Comme au début du 20ème siècle, l'opinion internationale sait et se tait.

Le jeudi 15 septembre, alors que les dirigeants Poutine, Erdogan et Aliyev se rencontraient et échangeaient paisiblement lors de l'organisation de coopération de Shanghai, le conseil de sécurité ne sanctionnant nullement l'agression azerbaïdjanaise.

La justice aurait-elle disparu sous la fumée des bombes russes en Ukraine ?

Président Macron, les Français et les européens attendent que la voix de la France se fassent entendre. Les Etats-Unis avec la France et l'Europe réussiront à sauver l'Arménie.

Monsieur le Président, un déplacement de soutien et de solidarité en Arménie est nécessaire pour (r)éveiller les esprits.

Rappel : Lors de la guerre en Artsakh de 2020 ayant fait 5000 morts et des milliers de blessés, l'Arménie avait résisté 44 jours face une fois encore l'Azerbaïdjan soutenue par la Turquie, le Pakistan, Israël et des groupes de djihadistes.
Suite à la guerre de 2020, et donc depuis 2 ans, l'Arménie défaite s'est engagé pour une solution diplomatique concernant l'avenir du Karabakh et de ses habitants, mais aussi pour la recherche d'accords aux autres points du cessez-le-feu signé sous l'égide de la Russie.
Le premier ministre arménien Nikol Pashinyan, contre l'avis importante de l'opinion publique arménienne, n'a cessé d'affirmer rechercher cette solution diplomatique aussi devant l'assemblée de l'ONU ou encore à Bruxelles lors de différentes rencontres. Mais l'Azerbaïdjan et son président Aliyev n'ont pas cette volonté diplomatique et restent dans une volonté génocidaire.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !