Pétition fermée

La police ne devrait pas obtenir le droit d'accès systématique aux données Google!

Cette pétition avait 31 signataires


"la Commission Européenne s’est décidée à discuter les bases d’une nouvelle règlementation. L’idée : permettre aux forces de police d’accéder directement à vos données Google et Facebook sans demander l’autorisation à l’Etat membre au sein duquel est domicilié le suspect.

Les gouvernements s’empressent d’accuser les géants du web de facilitateur de dialogue entre terroristes et de leur servir de relai pour la propagande. Après chaque attentat, un accès facilité aux données est mis sur la table

La Commission Européenne a décidé de se pencher sur le sujet. Un projet de règlementation est en discussion pour permettre aux forces de police de chaque Etat membre d’accéder directement à vos données Google et Facebook. L’information peut apparaître banale, mais une nouveauté est présente : peu importe l’Etat membre où vous êtes domiciliés, l’Etat du lieu de l’enquête aurait un accès direct à vos données. Concrètement, si vous êtes domiciliés en France, des enquêteurs allemands pourraient accéder à vos données sans demande d’autorisation à la France.

Selon la commissaire européenne pour la justice, les consommateurs et l’égalité des genres, Vera Jourova, 3 projets sont pendants dont l’un sera choisi et examiné d’ici à fin 2018. La proposition la plus intrusive consiste à copier les données depuis le cloud de l’entreprise concernée lorsque les enquêteurs ignorent l’emplacement du serveur hébergeur ou s’il existe un risque de perte de ces données."(source).

La police ne devrait pas avoir le droit de dupliquer systématiquement les données des Européens hébergées dans le cloud (Google Drive) sans motif valable. Ce serait le début d'une dictature sur font de lutte anti-terroriste. La surveillance massive bafoue les droits élémentaires des citoyens honnêtes. Ce projet de loi est totalement abusif et doit être stoppé. Ce projet de loi débouche directement sur le vol de données et/ou de propriété intellectuelle pour les chercheurs, les scientifiques et/ou les entrepreneurs. Il y a là une véritable régression pour les libertés individuelles et la démocratie. Comme si cela ne suffisait pas d'injecter les principales mesures de l'état d'urgence dans le droit commun, on voudrait en plus légaliser le vol de données informatiques.

NOUS DISONS UN GRAND NON AUX LOIS ABUSIVES!!!



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “La commission Européenne: La police ne devrait pas obtenir le droit d'accès systématique aux données Google!”. Rejoignez N et 30 signataires.