Etudiants UFR Littérature française et comparée - Demande de considération

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Cette pétition a pour but de protéger les étudiants de l’UFR Littérature française et comparée des conditions dans lesquelles ils sont obligés de passer leurs examens. Depuis la rentrée du 30 avril 2018, les étudiants ont dû faire face à de nombreux problèmes. Le rectorat a décidé de fermer la Sorbonne pour des « mesures de sécurité » et les étudiants n’ont pas pu passer leurs devoirs sur table aux jours et heures convenus depuis le début du semestre.

Certains étudiants habitent loin et doivent faire face, en plus des problèmes de l’Université, à la grève des transports. D’autres travaillent et ne peuvent se libérer une journée à l’avance pour un examen non prévu. D’autres encore ont des examens qui se chevauchent à cause des décisions de report des professeurs et de l’administration. En plus de ces différentes situations, l’administration a été incapable de prévenir en temps et en heure les étudiants de leurs examens, qui étaient parfois délocalisés à l’autre bout de Paris. Certains élèves ont dû prendre sur leur temps personnel pour prévenir l’ensemble de la licence, car l’administration ne communiquait rien, et les professeurs ne prévenaient pas la totalité des élèves.

Après consultation des étudiants, ceux-ci considèrent que la Sorbonne manque de respect à ses élèves et qu’ils sont en droit de demander des recours. Ainsi, cette pétition, acceptée par une grande majorité de la licence LEMA et proposée ici, demande une considération de la part de l’administration. D'après l'arrêté du conseil d'état du 03/10/2011 n°329233, nous sommes en droit de contester une décision de l'administration qui contreviendrait au règlement, en invoquant la méconnaissance du principe de sécurité juridique, et ainsi, demander l'annulation d'une épreuve, en dernier recours.

Beaucoup sont favorables à une annulation des examens de contrôle continu - qui nous le rappelons, doivent être effectués dans un cadre acceptable, ce qui n’est pas le cas ici – avec mise en place par les professeurs d’un devoir maison facultatif pour remonter les moyennes, tout comme le font certains UFR, comme celui de géographie. En effet, la mise en place de devoirs sur table du jour au lendemain occasionne beaucoup de stress, et de colère, de la part de chacun d’entre nous. Nous aimerions pouvoir finir ce semestre dans des conditions moins désagréables, et la mise en place de devoirs maison facultatifs permettrait cela. Nous faisons cette pétition afin de nous protéger en cas de notes injustifiées, par une action groupée, en attendant des recours juridiques. Cela s’applique du 30 avril à la fin des examens.

En effet, ce n’est pas seulement la tenue des contrôles continus qui met en danger notre semestre/année/licence, mais également celle des partiels. La semaine du 21 mai doivent se tenir nos partiels de fin d’année. Cependant, ils sont indiqués au centre Malesherbes, dépendant de la Sorbonne. Celui-ci est bloqué depuis plusieurs semaines et a peu de chances de rouvrir à temps. L’administration sait cela. Il faut insister sur le fait que ces partiels ne pourront légalement pas être reportés puisque selon la loi (cf Education Nationale), les examens doivent être annoncés deux semaines à l’avance aux élèves.

Ainsi, par la présente pétition, nous souhaitons être protégés en cas de problème, quel qu’il soit. Nous l’adressons aux professeurs, que nous remercions pour leurs tentatives de rendre tout cela plus supportable pour nous tous, ainsi qu’au secrétariat de l’UFR Littérature française et comparée et à toute instance qui pourrait en tenir compte.



L3 LEMA compte sur vous aujourd'hui

L3 LEMA a besoin de votre aide pour sa pétition “L3 LEMA: Etudiants UFR Littérature française et comparée - Demande de considération”. Rejoignez L3 LEMA et 408 signataires.