Un local pour un campus féministe, anti-oppressif, inclusif et sécuritaire à l'UdeM

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


CONSIDÉRANT QUE l'Université de Montréal est la seule université montréalaise où on ne retrouve pas de centre (lieu physique) où les personnes vivant, et s'intéressant à lutter contre différentes formes d'oppression (sexisme, racisme, transphobie, homophobie, colonialisme, etc.) peuvent s'y retrouver, échanger et accéder aux ressources nécessaires à leurs besoins. Que ce soit sous forme de matériel d'affirmation du genre pour les personnes trans, de ressources bibliographiques féministes et/ou LGBTQIA+, ou de soutien par les pairs, la demande est là, mais l’Université de Montréal n’est pas en mesure d’y répondre.

CONSIDÉRANT QUE l'Université de Montréal seule n'est aucunement en mesure de fournir ce genre de service à sa communauté étudiante, comme pourtant le font (à différents degrés, mais ayant tous un local physique), l'Université Concordia (Centre de lutte contre l'oppression des genres), l'Université McGill (The Union for Gender Empowerment), et l'UQÀM (La Réclame). Il existe une grande communauté féministe et LGBTQIA+ à l'UdeM, mais sans centralisation ni local commun, la communication entre les membres de cette communauté est très restreinte, limitant les collaborations à long et court termes. 

L’INTERSECTION est un regroupement étudiant reconnu, souhaitant agir en terme de foyer centralisateur pour toute activité (regroupements, comités, colloques, etc.) portant sur les questions féministe, LGBTQIA+ et anti-oppressive sur le campus, agissant comme catalyseur et facilitant ainsi les échanges entre les différents projets, groupes et organisations.

L’INTERSECTION MILITE DONC POUR L’OBTENTION D’UN LOCAL ACCESSIBLE À TOU.TE.S :

- Afin de faciliter la cohésion et les échanges entre les communautés marginalisées et leurs allié.e.s.

 - Afin d’améliorer la coordination et la diffusion des activités des différents regroupements et comités universitaires féministes, LGBTQIA+ et anti-oppressifs.

- Afin d’offrir des ressources, menant à l’amélioration de la qualité de vie des personnes marginalisées sur le campus, ainsi qu’à la conscientisation de la grande communauté académique à propos des enjeux entourant les communautés marginalisées.

- Afin de mettre en place un espace sécuritaire et accessible à tou.te.s, offrant des ressources et du soutien par les pairs aux personnes en situation d’oppression.

- Et afin d’affirmer la solidarité étudiante et de favoriser le rayonnement de l’Université de Montréal en tant qu’université féministe, anti-oppressive, inclusive et sécuritaire.

 



L'Intersection : Pour un campus féministe, anti-oppressif, inclusif et sécuritaire à l'UdeM compte sur vous aujourd'hui

L'Intersection : Pour un campus féministe, anti-oppressif, inclusif et sécuritaire à l'UdeM a besoin de votre aide pour sa pétition “L'Intersection: Un local pour un campus féministe, anti-oppressif, inclusif et sécuritaire à l'UdeM”. Rejoignez L'Intersection : Pour un campus féministe, anti-oppressif, inclusif et sécuritaire à l'UdeM et 338 signataires.