Pétition fermée
Adressée à ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon et 3 autres

L’inclusion scolaire, c’est maintenant !

C’est la rentrée pour tous les élèves français.

Tous ? Non…

Les enfants qui présentent certains handicaps comme celui résultant d’autisme, le handicap mental, moteur, le polyhandicap ou les troubles DYS, trouvent les portes de l’école fermées, tandis que d’autres se voient proposer une scolarité très partielle.

C’est le cas de mon fils Julien, 8 ans : cela fait deux ans maintenant qu’il ne fait pas de rentrée, le personnel enseignant m’ayant bien fait comprendre qu’une scolarisation en milieu ordinaire n’était plus envisageable.

Pourquoi ? Parce que pour l’intégrer en classe, il devrait se comporter comme un élève ordinaire, ce qu’il n’est pas.

Lui qui adorait le contact des autres enfants, il n’a plus la possibilité d’en côtoyer. Il a rejoint les dizaines de milliers d’enfants exclus de la société, à l’abri de vos regards. Il a un handicap social, et en conséquence on le handicape volontairement encore plus en le privant de chances d’apprendre les règles sociales.

Le gouvernement lui-même l’affirme : la scolarisation en milieu ordinaire permet d’obtenir les meilleurs résultats éducatifs pour de nombreux élèves en situation de handicap tout en offrant une plus grande ouverture à la différence aux autres élèves.

Ces enfants doivent réellement avoir la possibilité d’apprendre des autres, pour favoriser plus tard leur inclusion dans la société.

Aujourd’hui, je mets en ligne cette pétition, présentée par le Collectif pour l’inclusion dont je fais partie.

Nous demandons que le gouvernement mette en œuvre ce à quoi il s’est engagé :

« Faire que tous les enfants vivent en commun. Cesser l’école de l’exclusion. Cesser l’école de la ségrégation. Cesser l’école du mépris. L’école du respect, l’école de tous ! ».

 

Voici nos propositions de mesures concrètes :

— Instaurer de bonnes conditions de scolarisation des enfants présentant des handicaps dans les classes ordinaires avec des enseignants et Auxiliaires de vie scolaire (AVS) formés au handicap, créer des Services d’éducation spécialisé et de soin à domicile (SESSAD) en plus grand nombre.

— Assurer la continuité du parcours scolaire lors du passage de l’école primaire au collège.

— Mettre en place des classes inclusives expérimentales : classe ordinaire comprenant un quart d’élèves handicapés et fonctionnant avec deux enseignants dont l’un est spécialisé.

 

Nous avons obtenu pour l'instant des rendez-vous avec le cabinet de la Ministre chargée de la réussite éducative et avec le cabinet de la Ministre chargée des Personnes handicapées.

Le Collectif pour l’inclusion est composé de citoyens concernés par le handicap.

 

 

 

Cette pétition a été remise à:
  • ministre de l'Education Nationale
    Vincent Peillon
  • Premier Ministre
    Jean-Marc Ayrault
  • Ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargée de la Réussite éducative
    George Pau-Langevin
  • Ministre déléguée auprès de la ministre de la Santé, chargée des Personnes handicapées.
    Marie-Arlette Carlotti


Magali Pignard a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 32 047 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




Magali compte sur vous aujourd'hui

Magali Pignard a besoin de votre aide pour sa pétition “L’inclusion scolaire, c’est maintenant !”. Rejoignez Magali et 32 046 signataires.