Déni de droit et injustice

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Je vis un calvaire depuis 14 ans avec un préjudice financier en centaines de milliers de CHF , voir millions ainsi que sur le plan moral et psychologique. Il passe par un sinistre personnage réputé pour sa grande nuisibilité. Celui-ci a été un Député et membre du Conseil Municipal de la ville de Genève, et aussi mon employeur. Il me doit  à ce titre plus de CHF 120.000.-de salaires. Sans compter qu’il n’a pas payé les charges sociales dans la SA dont il était l’administrateur unique qui m’employait. De fait je n’ai eu aucun droit de prestation des assurances chômage. Il est important de savoir que pendant plus de 2 ans, ce Monsieur s’est organisé pour lui, d’en toucher à hauteur d CHF 8.000.- environ par mois, alors qu’il n’avait aucun droit. Pour cela, la justice n’a absolument rien fait. Depuis des années ce Môssieur n’a eu de cesse de générer de faux documents à mon encontre, à me diffamer. Sans quasi aucune condamnation , sauf à la marge. En 2012, un Tribunal intervient à sa demande, mais à mon insu. Celui-ci me décrète SDF, alors que je suis régulièrement inscrit au Contrôle de la Population, et avalise de fausses reconnaissances de dettes. Celles-ci avaient été rejetées à de nombreuses reprises par les Tribunaux. Elles ne comprenaient jamais ma signature. Je découvre cela en début 2014 après une énième poursuite reçue de sa part. J’ose me plaindre de cette situation au Conseil d’Etat ainsi qu’au Conseil Supérieur de la Magistrature. Cela me vaut une condamnation à l’emporte-pièce pour diffamation. Naturellement je recours contre cette décision inepte. Et rebelote, je suis à nouveau condamné pour diffamation. J’ai tout entrepris sur le plan judiciaire pour une révision de ce jugement fantoche, jusqu’à aller au Tribunal Fédéral. Ce dernier m’a donné partiellement raison. Pour aller plus loin, il est impératif d’obliger ce Monsieur a présenter ces reconnaissances de dettes que je suis sûr et certains, à 100.000 %, sont des faux. La justice cantonale organise tout pour entraver cela alors qu’il s’agit d’une condition sine qua non pour le respect de mes droits, le rétablissement d’une vérité factuelle et que juste réparation me soit faite.



Volodia compte sur vous aujourd'hui

Volodia SUCHET a besoin de votre aide pour sa pétition “L’Etat de Genève la Justice : Injustice”. Rejoignez Volodia et 12 signataires.