Arrêtez la discrimination des orientations sexuelles pour le don du sang

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


 

En ce qui concerne le don du sang en France, plusieurs groupes d'individus sont discriminés. ces groupes sont notamment les hommes ayant eu un rapport sexuel avec un autre homme et les femmes ayant eu un rapport avec un homme ayant eu un ou plusieurs partenaires sexuels masculins.

Il y a quelques jours, je voulais aller donner mon sang, je sentais cela comme un devoir citoyen, pour aider et sauver d'autres.
On m'a dit lors d'un entretien avec un médecin que le fait d'avoir eu un rapport sexuel avec un homme il y a 9 mois m'empêchait de pouvoir donner mon sang. Il y a quelque chose de fondamentalement mauvais là-dedans.

Le médecin avec qui j'ai parlé m'a indiqué que les hommes ayant eu un rapport avec un homme ne peuvent pas donner leur sang pendant 1 an après ce rapport, alors que les autres groupes d'individus ne doivent attendre que 4 mois. Ce délai de 4 mois est imposé pour s'assurer que la virus qu'est le VIH n'est pas présent chez les individus, et je comprends tout à fait.

Ce qui n'est pas compréhensible par contre, c'est que ce délai est plus long pour les hommes homosexuels et bisexuels. Si le virus du VIH "se montre" dans les 4 mois suivant un rapport sexuel, cela va être pareil peu importe l'orientation sexuelle. A ce que je sache, un virus ne réfléchit pas à l'orientation sexuelle de l'individu, et ne discrimine pas. Quatre mois, c'est quatre mois, pas un an.

On m'a expliqué que ces groupes d'individus sont "les plus à risque" pour ce virus, et cela est basé sur les années 80 quand ce furent les hommes homosexuels et bisexuels qui étaient les groupes les plus touchés: nous sommes en 2017, et je suis né en 1997, bien après les années 80 à ce que je sache.
En revenant au virus, que l'on soit plus à risque ou pas, le virus se montre dans les 4 mois suivant le rapport, donc quand on n'a pas eu de rapport sexuel pendant 4 mois, et que le virus n'est pas présent, médicalement on peut conclure que cet individu n'est pas séropositif. Si il y a un doute, faites passer à l'individu un dépistage.

J'aimerais que L'Etablissement Français du Sang se rende compte de ceci, le gouvernement français aussi, nous sommes des individus qui voulons pouvoir donner notre sang au même titre que les autres citoyens, nous avons même le droit de le faire. Nous priver ce droit est immoral et discriminatoire.

Tant que les lois ne sont pas changés, je ne vous donnerai pas mon sang, si vous ne voulez pas de mon sang, vous n'en aurez pas.



Bill compte sur vous aujourd'hui

Bill MCKELLAR a besoin de votre aide pour sa pétition “L'Etablissement Français du Sang et Ministère de la Santé: Arrêtez la discrimination des orientations sexuelles pour le don du sang”. Rejoignez Bill et 2 571 signataires.