Pétition pour soutenir le projet de réhabilitation/construction de l’EHPAD àBois-Ste-marie

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Pétition pour soutenir le projet de réhabilitation/construction de l’EHPAD de Bois-Sainte-Marie (des exemplaires papiers sont distribués dans le Charolais-Brionnais)

Aujourd’hui, NOUS, PERSONNEL, concerté et impliqué, soutenons le projet de réhabilitation/construction porté par l’établissement afin d’améliorer les conditions d’accueil des résidents et nos conditions de travail.

- OUI à ce projet indispensable pour assurer la pérennité des 82 emplois et plus généralement de cet EHPAD en milieu rural,

- OUI pour l’amélioration de la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer par la création, dans un bâtiment neuf, sur un seul niveau, permettant d’accueillir les 2 unités de soins spécifiques Alzheimer (USA) 30 lits. Ces dernières seront dotées chacune d’un patio et d’un jardin thérapeutique,

- OUI pour optimiser les conditions d’accueil et la qualité de vie des résidents, notamment par l’augmentation du nombre de chambres individuelles (90 au lieu de 66) et par une offre renforcée en espaces de vie et d’animation,

- OUI pour offrir aux résidents et aux visiteurs des espaces extérieurs de détente et de promenade conviviaux, agréables et adaptés aux personnes à mobilité réduite et intégrés à la morphologie du site, car le jardin actuel n’est plus praticable ni usité,

- OUI pour développer l’offre de services par l’augmentation globale du nombre de lits (110 au lieu de 100),

- OUI pour créer une organisation structurelle adaptée au fonctionnement de l’établissement afin notamment d’optimiser et de faciliter les conditions d’exercice des professionnels de santé,

- OUI à la réhabilitation du pavillon le plus ancien (ARTUS)  par la création de salles de consultations pour de la télémédecine pouvant être destinées aux habitants et de locaux administratifs, programmée dans le cadre du Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM),

- OUI à ce projet viable financièrement, avec une hausse maîtrisée du prix de journée. Le plan de financement a été validé par les autorités de tutelles,

- OUI pour ce projet qui prend en compte les exigences relatives au secteur de protection des monuments historiques,

- OUI à ce projet qui préserve la vue sur le Mont Saint-Cyr, visible depuis les chambres des résidents sur le site existant,

- OUI à ce projet de modernisation élaboré en concertation avec le personnel,

- OUI à des travaux rapides de mise aux normes pour la sécurité,

 

                                 - NON A LA FERMETURE DE L’EHPAD !!! 

HISTOIRE ET CONTEXTE

L’EHPAD de Rambuteau et de Rocca propriété du département depuis 1873, date à laquelle Madame Marie-Louise Antoinette de Rambuteau, veuve de Louis Alphonse de Rocca, fondatrice du bâtiment en a fait don, est implanté sur la commune de Bois-Sainte-Marie, en Saône-et-Loire, village de 200 habitants dont la moitié de résidents, et emploie 82 agents majoritairement féminins et locaux.

En 1975, l’établissement s’oriente essentiellement vers l’accueil de personnes âgées et n’a depuis cessé d’évoluer :

  - 1981  aménagements de commodités afin de se transformer en maison de retraite,

  - 2002 créations de nouveaux locaux et restructuration des vieux bâtiments autorisant l’accueil de 120 résidents dans 5 unités dont 2 spécialisées pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée,

- 2004 création d’un accueil de jour d’une capacité de 6 places permettant de recevoir des personnes atteintes de troubles de la mémoire, vivant à domicile,

Or, en 2014, le bâtiment ARTUS est jugé trop vétuste par la commission de sécurité, les chambres ont été dédoublées, portant ainsi la capacité totale de l’établissement à 100 lits dans l’attente de travaux de réhabilitation/construction.

Si ces travaux ne voient pas le jour ce bâtiment est condamné à fermer, d’où la perte de 23 lits qui peut conduire à la fermeture de l’établissement, puisque le Département ne finance plus les EHPAD de moins de 80 lits.

Que deviendront les résidents, le personnel…. et les bâtiments ?

 

C’est pourquoi, l’établissement soutenu par ses tutelles (l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental de Saône-et-Loire) a lancé ce projet de réhabilitation/construction, en 2015 une étude de faisabilité a été réalisée et réactualisée en 2019 en intégrant les derniers travaux demandés par l’Architecte des Bâtiments de France.

Ce projet, réfléchi avec l’ensemble du personnel va permettre :

-       La création de 45 nouvelles chambres

-       La création de locaux de stockage et vestiaires dans l’aile Artus

-       La création de locaux hygiène, linges sales…. WC dans les autres services.

-       L’Agrandissement des salles à manger

-       L’Assistance à maitrise d’ouvrage

 

sans augmentation disproportionnée du tarif hébergement soit :

2019 : 58.79 €

2020 : 59.13 €

2021 : 62.01 €

2022 : 62.57 €

Ces tarifs pourront diminuer en fonction d’autres subventions et passage à la TVA à 10% et 5.5%.

En août 2018, après un concours dans le cadre d’un marché de conception-réalisation, l’établissement a retenu un groupement d’entreprises et a signé avec ce dernier un marché. En novembre 2018, le projet finalisé a été présenté à l’ensemble du personnel où la presse était conviée. Le 17 avril 2019, le permis de construire du projet a été déposé en mairie avec les dernières préconisations de l’Architecte des Bâtiments de France (5 mois d’instruction).

Début juin 2019, deux habitants du secteur ont lancé une pétition hostile avec des éléments erronés à cette opération pour faire pression sur l’État mettant en péril ce projet que nous soutenons et défendons.


Voulez-vous partager la pétition ?