création d’assemblées citoyennes

création d’assemblées citoyennes

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Lucie BERWEILLER a lancé cette pétition adressée à L'association des maires de France

Manifeste pour la création d’assemblées citoyennes pour accompagner les débats et décisions des conseils municipaux et communautaires.

J'adresse ce manifeste, sous forme de pétition, à l'association des Maires de France pour qu'elle puisse le faire connaître à tous leurs membres.
Les Maires, notamment ceux qui souhaiteraient renouvelés leurs mandats en 2020, sont les premiers concernés par ce manifeste. 

Depuis quelques mois, la France vit une crise politique et institutionnelle comme il ne lui en est pas arrivée depuis longtemps.

L’élection d’Emmanuel Macron, comme Président de la République en 2017, s’est faite sur l’espoir d’un renouvellement de la classe politique appelé « nouveau monde ».

Finalement, il n’en est rien, ce nouveau monde ressemble à l’ancien avec la répression en plus.

Les français, à la vue des sondages, plébiscitent une démocratie plus participative, grâce notamment au Référendum d’Initiative Citoyenne, en plus de la démocratie représentative qui prédomine dans nos institutions.

Les conclusions du Grand Débat, bien que proposant de permettre le Référendum d’Initiative Citoyenne sur les sujets locaux, pose quand même l’absence de volonté politique pour organiser plus efficacement une démocratie participative.

Je vous propose donc de soutenir et de promouvoir la création d’assemblées citoyennes pour accompagner les débats et décisions des conseils municipaux et communautaires.

En 2020, des élections municipales et communautaires seront organisées.

Ces échéances électorales devraient voir se renouveler massivement les bancs des conseils municipaux et communautaires. Partagés entre résignation et incertitude, 1 maire sur 2 ne souhaite pas se représenter. L’état d’esprit des maires est dû à la décentralisation (68 % des maires jugent de manière négative la réorganisation des services de l’Etat), sur les effets de la loi NOTRe (75 % sont contre) ou encore les relations entre les communes et les intercommunalités (80 % des maires pensent que l’intercommunalité a trop d’influence sur leur ville ou village). Faut-il craindre ce renouvellement s’il se fait dans les traces de ce qu’à fait Emmanuel Macron et En Marche en 2017 ?
Devons nous laisser les clés de la démocratie à un nouveau monde qui semble ne pas être plus émancipateur que l’ancien ?

Ces échéances devraient également permettre aux citoyens, en mal de démocratie et qui ont perdus confiance en les partis politiques, de reprendre le contrôle des institutions sans enfreindre les règles qui les encadrent.

Aussi, il serait bon d’encourager et de promouvoir la création d’assemblées municipales et communautaires citoyennes. Ces assemblées seraient composées de citoyens tirés au sort. Il y aurait pour chaque assemblée, autant de tirés au sort qu’il y a d’élus.

Elles permettraient de donner un avis consultatif sur les travaux des élus municipaux, afin que les décisions des conseils municipaux et communautaires soient orientées par ces assemblées citoyennes. Evidemment, rien n’obligera et n’engagera les élus à suivre les orientations des assemblées citoyennes. Mais il va de soit qu’aller à l’encontre du débat public n’est pas très cohérent quand on se veut être les représentant du peuple.

Chaque assemblée citoyenne serait renouvelée tous les 24 mois. Ainsi, il y aurait 3 compositions différentes au cours d’un mandat de conseil municipal ou communautaire. Chaque tiré au sort ne pourrait pas être retiré au sort lors de la même mandature et s’engagerait à ne pas briguer à la prochaine élection municipale ou communautaire afin de ne pas provoquer un quelconque conflit d’intérêt.

Je vous propose également que ce manifeste serve à rédiger une charte d’engagement à destination des futurs candidats aux élections municipales et communautaires de 2020. Cette charte engagera ces candidats à mettre tout en œuvre pour que ces assemblées soient créées au cours de leurs mandats et que leurs fonctionnements servent aux décisions des élus municipaux et communautaires. Ces assemblées devraient disposées d’outils suffisant pour débattre mais aussi pour rendre compte de leurs travaux auprès des administrés.


Si vous soutenez ce manifeste, je vous encourage à faire des commentaires pour y mettre votre « grain de sel ». Les « grains de sel » serviront à la rédaction de cette charte qui sera mise en ligne d’ici septembre 2019.

N’oubliez pas de parler de cette initiative autour de vous !

 

Démocratiquement vôtre,

Lucie, citoyenne engagée

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !