Victoire confirmée

Rendre Justice

Cette pétition a abouti avec 90 signatures !


En juin 2009 j'ai cru rencontrée l'amour de ma vie, de mon union avec lui est né mon fils Mattéo qui a 4 ans aujourd'hui. Au départ, mon ex ne voulait pas entendre parler de ma grossesse et ma dit ''avorte ou je te quitte'' je lui est répondu ''et bien part car moi je n'avorterais pas'' , dans ce cas la il fallait réfléchir avant et se protéger, je ne lui ai pas fait un enfant dans le dos il savais que je ne prenais pas la pilule j'était jeune et je n'osais pas parler de contraception. Donc la suite il est resté et a plus ou moins assumer, en sachant que j'habitais avec ma mère tout le long de la grossesse ainsi qu'a mon accouchement pendant 4 mois. J'ai pratiquement toujours tout assumer seule. Mais au départ j'était prète a tenir mon role seule, seulement c'est lui qui a voulu rester. Lorsque mon fils avait 6 mois , le père de mon enfant m'a quitté dans de terrible circonstances. Par amour j'était capable de tout mais je me suis senti larguer comme une vieille chaussettes après m'avoir promis monts et merveilles. Peu avant notre séparation les disputes fusaient (je le soupçonnais de me tromper) et un jour nous nous sommes engueuler au sujet des ses parents (qui s'imiscait dans notre vie) et bien j'ai eu le malheur d'ètre frapper a coup de poing a 2 reprise (au visage et a l'épaule) bien que j'avait un certificat médical la justice n'a rien fait! Et a l'époque pourtant j'était mineur (je croyais que les enfants était ce qu'il y a de plus protégé dans ce pays) . Bref , suite a cela je lui est pardonner et je suis partie vivre avec lui chez ses parents (par amour comme toujours parce que je ne pouvais pas les supporter) et donc 2 mois plus tard je me suis fait mettre dehors (j'avais 16 ans) par ses parents , je suis parti en pleurant car ils n'avaient pas voulu que je prenne mon fils, a un moment donner nous avons réussi a discuter et j'ai pu revoir mon enfant . Mais sa n'a durée qu'un temps car nous nous étions a nouveau engueuler . Moi qui ne voulait pas couper mon fils de son père , nous nous sommes donner rendez vous pour qu'il le vois, mon ex était accompagé d'un ami. Et bien je me suis faite avoir, pensant pour voir faire confiance au père de mon enfant , qui a profité d'une discussion avec son ami pour kidnappé notre fils. J'ai beau avoir été en gendarmerie, personne n'a bougé! Si il m'ont dit que si je l'allaitais j'aurais pu le récupérer (la blague!) . J'ai donc été privée de mon bébé de 6 mois pendant 1 mois et demi! Suite a cela et a défaut d'accord entre nous le JAF nous a rendu un jugement, déclarant que :

- La résidence habituelle de l'enfant se fera chez la mère

-Le père aura un droit de visite et d'hébergement un week end sur deux et la moitié des vacances scolaires

-A charge pour le père de conduire ou de faire conduire l'enfant au domicile de sa mère

-Fixe une pension alimentaire de 80 euro par mois.

Et bien ce jugement n'est aujourd'hui plus respecter. Déja car le père n'a jamais payé la pension alimentaire comme il faut (malgré de nombreuses plaintes et un détour devant le procureur qui a mis mon ex en sursis et en mise a l'épreuve) , je ne voyais pratiquement jamais le père de mon fils lors du départ ou retour de mon enfant (il confiait notre fils a sa mère ou a une de ses copines) donc aucun dialogue ne pouvait ètre instauré ni aucun échange. Sans parler qu'il ne prenait jamis de nouvelles de son fils pendant les 2 semaines qu'il ne le voyait pas. Au début du jugement il y a eu des menaces de mort , mon ex ne venait jamais seul ce qui envenimait la situation. Suite a notre séparation , j'ai tout de meme réussi a trouver un homme bien avec qui j'ai 2 enfants aujourd'hui et avec qui je suis marié mais lui aussi a été admirable dans sa façon de me soutenir. Lui aussi m'accompagnait parfois quand je voyais mon ex, car j'avait peur avec les menaces qui planait au dessus de ma tête! Et bien mon mari s'est fait cassé le nez par un des ami de mon ex et se sont enfuit direction la gare avec notre enfant. Je ne vous cache pas que mon fils a été témoin de la scène . Heureusement pour nous , nous avons eu le temps d'aller a la gendarmerie, un fourgon est parti vite les chercher et vous savez quoi en plus d'avoir été interroger , mon ex et sa bande avait des couteaux sur eux. Donc garde a vue pour celui qui a frapper mon époux! Mais non la justice n'a toujours pas bouger! Suite a tout cela et a notre mauvaise entente nous nous sommes retrouver avec une mesure AEMO (sauvegarde de l'enfance) et bien jamais plu je ne veux avoir affaire a eux, ils fouillent dans votre vie, se mêle de tout et en plus ne respectent pas leur secret professionnel (du moins une personne en particulier). A leurs yeux mon ex avait toujours raison et moi toujours tort, mais personne ne le connaissait comme moi je le connaissait et il avait le don de manipuler les autres et de faire son malheureux de façon a ce que sa vous retombe dessus. C'est dingue comme il se victimise! Bref , il y a un an et malgré de nombreuses péripéties (je ne peu pas tout dire car trop long a éxpliqué) mon fils devait se faire opéré pour se faire une circonsion (décision médicale) , mon ex a refusé de signer les papiers (donc la encore intervention des gendarmes) et j'ai pu finalement repartir avec mon papier (car mine de rien cette intervention était importante) . Et donc depuis le 4 septembre 2013 , mon ex ne vois plus son fils car sur sa décision il s'en est désintéressé (attestation de sa mère en tant que preuve),c'est également sa mère qui élevait mon fils dans mon dos pendant environ 2 mois avant qu'elle ne m'annonce que son fils ne s'occupait plus de Mattéo. Il a refait sa vie et n'allait pas se prendre la tète a géré un autre enfant d'autant plus que sa femme ne voulais pas entendre parler de Mattéo. Mon fils s'est toujours retrouver dans un conflit qui me met moi meme mal a l'aise , car mine de rien c'est toujours sur moi que tout retombe! Mai 2014, je croise mon ex a la maternité lors de mon accouchement (sa femme y était en meme temps pour la meme raison) et bien il m'a vue et a tracer son chemin il ne m'a pas parler ni rien. Et la en aout 2014 , il décide de joindre mon ex assistante sociale (entre temps j'ai déménagée) , pour dire que je ne lui donnait pas de nouvelles de son fils et qu'il voulait lui souhaiter un joyeux anniversaire! Donc mr se souvient qu'il a un enfant une fois par  an. En fait moi entre temps , de septembre 2013 a avril 2014 j'était sans nouvelles donc la carte sim que j'avais pour qu'il me contacte n'était plus active je n'allais pas renouveller pour rien, et puis lui a déménager sans rien me dire, nous n'avions plus de contacte et j'ai déménager a mon tour. Aujourd'hui ni lui ni moi ne savons ou nous sommes. Mon fils avait effectuer sa première année de mternelle en septembre 2013 mais mon ex ne s'y est jamais interressé, il ne s'est jamais investi dans sa vie scolaire et ne c'est jamais présenté a l'école, pourtant il savait très bien ou il allait et nous habitions a 20 minutes l'un de l'autre, pareil pour l'opération de mon fils il n'était pas présent! Alors certes c'est son père mais ou avez vous vu qu'il avait fait son role? Mon mari l'a connu lorsque j'ai pu revoir mon fils donc il l'a connu bébé, mon époux assume son role au quotidien ainsi que nos deux autres enfants , sans parler de notre jeune age (21 et 19 ans) mais personne ne veux lui reconnaitre sa place. Moi j'ai toujours été accusé de vouloir couper le lien entre mon fils et son père mais c'est faux j'ai fait ce qu'il fallait mais bon au bout d'un moment y en a marre! Ce que je veux dire c'est que quand quelqu'un s'occupe d'un enfant on fait tout pour lui enlever et quand quelqu'un n'en veux pas on lui laisse et c'est vraiment du n'importe quoi. Moi je m'occupe de mes enfants j'ai fait ce choix je l'assume , pourquoi c'est moi qui passe pour la méchante? J'aime mes enfants plus que ma propre vie et depuis 4 ans je me bat pour qu'on comprenne que certains ne sont pas très bien intentionné (j'ai été soupçonner par mon ex de maltraiter mon fils) , heureusement je fesait souvent faire des certificats médicaux pour me protéger. J'ai juste l'impression d'ètre seule et que personne ne vois rien. Le 4 novembre nous avons rendez vous au JAF pour que j'obtienne l'autorité parentale exclusive (car dans mon cas l'autorité parentale du père ne sert plu a rien) donc je monte mon dossier (attestation, certificats médicaux...) , j'ai taper a toutes les portes pour qu'on m'entendent (conseil général, assistante social, juge, président..) mais j'ai meme réussi a ce que sa se retourne sur moi! Vive la justice ! Je fait tout comme y faut , toujours respecter le jugement mais non!! Je tient aussi à signaler que depuis décembre 2013 aucune pension alimentaire n'a été versé pour mon fils jusqu'à août 2014( donc au moment où mon ex a su que je fesai le nécessaire auprès du juge) c'est quand même bizar que maintenant qu'on va passé au tribunal il me paye la pension alimentaire tout les mois depuis 3 mois. Aujourd'hui mon fils Mattéo vit exclusivement avec moi son beau père et ses frères et soeur et leur complicité est juste exceptionnelle. Mon mari est a leur écoute et malgré que mon fils n'a aucun lien de sang avec lui , sa reste tout de mème a ses yeux son papa de coeur. J'encourage la justice a changer la loi pour toutes ses mamans et papas qui galère pour faire entendre raison a notre justice française. Merci de m'avoir lue et de soutenir pour une cause juste. Enfin je tient à préciser que certains ce permettent de dire des chose qui n'ont pas lieu et cela s'appel de la diffamation. Une maman désépérée.



Andréa compte sur vous aujourd'hui

Andréa PILLARD a besoin de votre aide pour sa pétition “L'amour d'une mère a son enfant”. Rejoignez Andréa et 89 signataires.