Pour mettre fin à l’ignominie de Pierre Sarkis a l’égard des femmes révolutionnaires.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


M. Pierre Sarkis, un professeur à la prestigieuse Lebanese American university,
à tenu des propos injurieux, obscènes et indécents envers les femmes qui, corps et âme, participent à la naissance d’un nouveau Liban. Celles-ci furent qualifiées de “ putains, dévergondées et méprisables”, et de bien plus, par ce professeur parce que, visiblement, leur jusqu’au-boutisme national motivé par une transmutation radicale de la gouvernance du pays a causé un pli à sa vision prismatique qui n’est pas la même que nos femmes libanaises. Certes la liberté d’expression est un droit sacré mais plus sacré est le respect de la personne envers qui on décoche la flèche vitriolée. Des grossièretés de cette trempe nous poussent à exiger du management de LAU la démission immediate et irréversible de M. Sarkis de ses fonctions professorales. Le code de déontologie de l’université certainement abonde dans le sens de notre indignation et ne devrait que soutenir notre exigence à son abdication. Une simple excuse de la part de M. Sarkis est à l’avance rejetée car elle ne sera qu’un miroir aux alouettes. La corruption mentale de M. Sarkis est plus menaçante et redoutable que celle monétaire de nos dirigeants .

Citoyennes et citoyens, votre signature à cette pétition est aussi essentielle que votre révolution et sera parvenue à la direction de LAU pour prendre acte. Un crime moral impuni est un crime moral encouragé.

Nous vous invitons et encourageons à faire circuler massivement cette pétition pour amasser des milliers de signatures pour que justice soit faite.

Mr. Pierre Sarkis a professor at LAU has lately spat out outraging, disrespectful and highly offending comments about the Lebanese women participating in the popular uprising. He labelled them “whores and despicable” and much more. His obscene and filthy outburst cannot and shouldn’t go unpunished. The purpose of this petition is to have as many signatures as possible which will then be submitted to the LAU management demanding the firing of Sarkis.

No one can insult you without your permission. Now it’s the time to show Mr. Sarkis what we are made of.